Les Archives de Vence

Page 3  -  Troisième trimestre 2015

Le 01 juillet 2015

 

Cérémonie de passation de commandement

 

Depuis 2010, Vence est jumelée avec le 1er escadron du 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique (RCA) de façon informelle. Ce jumelage a été officialisé en 2013 par la signature, à Canjuers, d'une charte entre la ville de Vence et le 1er régiment de Chasseurs d'Afrique.

Leur première participation fut le 8 mai 2010 avec un piquet d'honneur et la présence de chars. L’objectif est de développer des actions communes telles que:

-  Un devoir de Mémoire (participation des militaires aux commémorations des cérémonies patriotiques le 8 mai, le 11 novembre et le 27 août)
 - Un lien armée-nation (parcours citoyenneté, Journée Défense Citoyenneté du 21 mai dernier)
-  des rencontres sportives (tournoi du futsal du Téléthon 2014)
-  une collaboration avec le Centre du Service National.

C'est dans le cadre de cette charte de partenariat que la  passation de commandement entre le capitaine Paul La Combe, quittant le commandement, et le capitaine Jean-Philippe Lacassagne, a pu se faire à Vence.

La ville était décorée d'une multitude de petits drapeaux tricolores afin d’accueillir dignement les militaires. C'est en présence de Loic Dombreval maire de Vence, vice-président de la Métropole Nice Côte d'Azur et de Josiane Gattaciecca, conseillère municipale déléguée aux anciens combattants, que le lieutenant-colonel Charles Vinot de Préfontaine a procédé au cérémonial de passation de commandement sur la place Clémenceau, elle a été suivie d’un défilé en ville.

La cérémonie s'est terminée dans les jardins de la maison de retraite de l’ONAC. La directrice de l'établissement, Mme Gaëlle Léandri a accueilli les militaires par un discours de bienvenue. M. le Maire, puis les représentants des autorités militaires ont également pris la parole afin de remercier les militaires pour leur travail et leur souhaiter bonne chance dans leurs nouvelles affectations.

Isabelle et Jean Seguin

2

1

3

Le 4 juillet 2015

Etats lancinants du Corps.

Dessins

à la Galerie Chave.

 

Le corps humain demeurera toujours un mystère. Lourd sous la chaleur, il se peuple de conflits internes et se pare de douleurs qui ne disent rien de bon.

Il n’en est pas moins notre seule façon d’habiter le monde, d’être de ce monde.

 

La Galerie Chave nous invite à une superbe déambulation dans cet organisme de contradictions que nous traînons  dans l’espace et qui nous porte sur cette terre.

 

Le corps unifie cette exposition qui présente des œuvres de quatre plasticiens : Dado, Fred Deux, Georges Lauro et Louis Pons. Le trait également, souvent réalisé à l’encre de Chine, presque toujours noir sur blanc, comme pour aller vers l’essentiel du conflit qui se noue sous la peau, au cœur des tripes.

 

Chaque plasticien y est donné sur sa route mais l’ensemble s’offre comme un oratorio qui serait composé au cœur de la Chapelle Sixtine. 

Chave 1.gif
Chave 1.gif

Chave 6.gif
Chave 6.gif

Chave 2.gif
Chave 2.gif

Chave 1.gif
Chave 1.gif

1/6

Le 4 juillet 2015

FETE  DE LA MUSIQUE TRADITIONNELLE

« LA CONQUE » 

 

Tout d’abord… Merci  « Senior Météo » pour cette caniculaire 36éme édition de la fête de la musique traditionnelle organisée par l’association vençoise :  LO CEPON,  qui  avec toute sa joyeuse et dynamique  équipe de bénévoles (50personnes)  a su faire satisfaire les quelques environ 500 personnes venus écouter les groupes de musique trad  au parc de la conque ce samedi…

Un accueil chaleureux à l entrée avec un petit verre de vin d’orange bien frais et fait maison offert à tous les convives de la manifestation…

Dans le parc les luthiers étaient présents ….vielles à roue de Jacky Rageade du village de Le Broc…  les galoubets de Jean Pierre Magnan d’Orange, les tambourins de Rodolphe Stoizner de Fos sur mer et même un jeune luthier d’Italie Federico Silvestri  avec  ses Fifres et galoubets 

Ce sont  les musiciens de « La Banda dau Paioun »

(...)

DAGDA & Foule.gif
DAGDA & Foule.gif

Saber Systeme.gif
Saber Systeme.gif

DAGDA.gif
DAGDA.gif

DAGDA & Foule.gif
DAGDA & Foule.gif

1/5

Les 3, 4 et 5 juillet 2015

Les Tréteaux de Vence

1er Festival de théâtre comique de Vence

Pour le meilleur et pour le rire.

 

Avec la complicité de la Mairie de Vence, l'atelier littéraire Vençois à organisé 3 jours de festival de théâtre comique "Les Tréteaux de Vence"

Le cadre médiéval a permis de revisiter l'Histoire du Moyen age à nos jours.

Les spectacles de théätre qui se sont déroulés dans la cité historique étaient gratuits.

Onze spectacles ont été présentés avec plus d'une centaine de spectateurs à chaque représentation.

Trois jours de joie et de bonne humeur.

Bravo à l'organisation et rendez-vous en 2016.

 

La vidéo ci contre présente des extraits de 3 spectacles. Ne pouvant présenter l'ensemble des représentations, je m'excuse auprés des troupes qui ne sont pas représentées mais j'espère pouvoir vous filmer l'an prochain.

                                                                                 André MARIE

 

Le 7 juillet 2015

Vernissage de l’exposition « 20x20 »

La galerie Bleue

 

De 180 à 200 « artistes » de 3 ans à… beaucoup plus, exposent à la Galerie Bleue du 7 juillet au 15 août dans le cadre de cette 7ème manifestation nommée à juste titre « 20 x 20 », puisque, la seule exigence réside dans le format de l’œuvre qui doit être de 20 cm x 20 cm. Pour le reste, pas de thème, ni de technique, de couleur ou de support imposés… Libre court à la créativité !

Ainsi, Vence Cultures souhaite mettre en avant la notion de participation, de mélange et de vitalité artistique de l’art à Vence, et le succès va grandissant chaque année. Chaque artiste, connu ou pas, met en valeur son univers, son inspiration du jour ou ses réflexions. Le tout représente une composition de couleurs et de formes qui attirent le visiteur et l’amènent à se déplacer d’un panneau à l’autre et d’un mur à l’autre, cherchant le détail ou appréciant le talent révélé.

En présence de monsieur le maire et son épouse, de nombreux artistes, les visiteurs ont marqué des arrêts significatifs devant certains tableaux, décernant ainsi la note de 20 sur 20 !

Marcel Orengo

Le 7 juillet 2015

Le Liberty Tour à Vence

 

Ta-len-tueux et a-do-ra-bles, nous les avions tout d’abord découverts dans  la comédie musicale 1789 : Les Amants de la Bastille. Sébastien Agius (interprète de Maximilien Robespierre) et Roxane Le Texier (Marie-Antoinette) sont de retour dans la cité historique, où nous les avions vus de tout près sur la place Clemenceau le 30 juillet 2014 avec Bibi, leur Combi Volkswagen des années 1970. 

Bibi, une guitare et un ukulélé, Sébastien-le-Niçois et la jolie Roxane, la « Belge-Bretonne » comme le souligne le jeune chanteur, mêlent leurs belles  voix chaudes dans un répertoire folk-pop varié, pour un show baptisé le Liberty Tour.

Une tournée à travers la France, des chansons composées par le couple mais également des succès internationaux de Bob Dylan, Janis Joplin, Bob Marley… Le public est conquis au point d’en oublier parfois de reprendre en chœur le refrain : « Je n’ai pas pensé à chanter, je les regardais trop » me confie une jeune ado sous le charme. Entre le public et les artistes, une petite fille a passé la soirée à danser au rythme des voix et des instruments.

Roule Bibi et entraîne nos deux chanteurs vers le succès mérité !

Marcel Orengo

Le 9 juillet 2015

Première soirée des Nuits du Sud

 

A l'affiche Beth Hart et Jimmy Cliff pour le plus grand plaisir des amateurs.

(Ph : Simon Pégurier)

Beth Hart-3.gif
Beth Hart-3.gif

Beth Hart-1.gif
Beth Hart-1.gif

Jimmy Cliff-3.gif
Jimmy Cliff-3.gif

Beth Hart-3.gif
Beth Hart-3.gif

1/7

Le 11 juillet 2015

Troisième soirée des Nuits du Sud

 

A l'affiche Yuri Buenaventura

(Ph : Simon Pégurier)

Le 11 juillet 2015

Troisième soirée des Nuits du Sud

 

A l'affiche Yuri Buenaventura

(Ph : Simon Pégurier)

Le 10 juillet 2015

Deuxième soirée des Nuits du Sud

 

A l'affiche Natlaia Doco et Milky Chance

(Ph : Simon Pégurier)

Yuri Buenaventura (5).gif
Yuri Buenaventura (5).gif

Yuri Buenaventura (1).gif
Yuri Buenaventura (1).gif

Yuri Buenaventura (4).gif
Yuri Buenaventura (4).gif

Yuri Buenaventura (5).gif
Yuri Buenaventura (5).gif

1/5

Le 10 juillet 2015

Deuxième soirée des Nuits du Sud

 

A l'affiche Natlaia Doco et Milky Chance

(Ph : Simon Pégurier)

P1460893.gif
P1460893.gif

P1470229.gif
P1470229.gif

P1460936.gif
P1460936.gif

P1460893.gif
P1460893.gif

1/16

Le 12 juillet

Brocant’Art du Lyons Club de Vence

M. Puccetti, Président, nous a réaffirmé avec conviction la vocation  
de cette habituelle manifestation de juillet pour recueillir avec ses  
dévoués bénévoles de quoi alimenter leurs œuvres caritatives. Des  professionnels exposaient aussi, donnant un peu plus de contenu à la place du Grand Jardin ;

Véritable phénomène de société, l’organisation de brocantes est utilisée par de nombreuses associations et communes, qui, pour alimenter leurs cagnotte, qui, pour faire de l’animation à bon compte, pour le plus grand plaisir des amateurs et badauds toujours

curieux de découvrir « la bonne affaire »,  l’objet insolite ou utile, voire inutile ! … Mais à chacun « son sale mauvais goût » !  …  
Ce dimanche ne dérogeait pas à l’habituel constat : de belles pièces, meubles, vaisselles, livres, argenterie, objets de curiosité, et des objets de moindre qualité extirpés des placards des généreux donateurs pour le Lyons Club.

Un magnifique soleil ! Une fréquentation croissante avant midi, souhaitons que la caisse du Lyons Club se soit bien remplie pour la satisfaction de ses bénéficiaires. Merci à tous les bénévoles, bravo à M. Pucetti, Président du Lyons Club, et à l’année prochaine.                                                       

Joy 

Le 14 juillet 2015

1789, 1790, 2015 : une date, trois années.

 

Dates d’Histoire. Signes de notre histoire. De ce qui nous unit et nous conduit.

 

Toute communauté a besoin de repères pour savoir d’où elle vient et comment avancer. Que portons-nous en nous, qui nous porte vers les autres et avec eux, vers quel avenir ?

 

Aucun homme ne peut vivre seul. Il ne peut que faire partie d’une communauté. Il doit donc accepter de restreindre sa liberté en retour du bien qu’il reçoit de la collectivité. Ce pourrait être une définition du Contrat Social.

 

Pour que ce contrat continue d’être vivace, il convient de faire le point régulièrement et de se demander ce que le mot République signifie, dans notre quotidien, et quel est le sens de notre citoyenneté en son sein.

 

Le 14 juillet devient ainsi, pour peu qu’on veuille dépasser le rituel, un instant de réflexion, dans la vie collective,  et par la fête.

 

Ce 14 juillet 15 s’est voulu différent.  

(...)

Première partie : aubades musicales dans les rues

Troisième partie : discours de Anne sattonnet, conseillère départementale

Deuxième partie : discours de Loïc Dombreval, maire de Vence

Quatrièem partie : discours de Sébastien Humbert, sous-préfet des AM

14-07-2.gif
14-07-2.gif

14-07-1.gif
14-07-1.gif

14-07-03.gif
14-07-03.gif

14-07-2.gif
14-07-2.gif

1/5

Cinquième partie : le buffet dans les jardins de l'ONAC

Le 15 juillet 2015

Instants Concerts : The Chillers - Marie Reno

 

Dans le cadre des Nuits du Sud un moment sur la place Godeau

(photos & vidéo : Simon Pégurier)

SP.gif
SP.gif

P1470364.gif
P1470364.gif

P1470327.gif
P1470327.gif

SP.gif
SP.gif

1/9

Deuxième semaine pour les Nuits du Sud

(Photos : Simon Pégurier)

 

 

Le 16 juillet 2015  Mario Biondi - Charlie Winston   -Le 17 juillet 2015 Dead Fox - Thiefaine - Zebda

 

Le 18 juillet 2015  Ayo & Imagination feat Leee John  -Le 19 juillet Awa Ly

Ayo.gif
Ayo.gif

Imagination.gif
Imagination.gif

Ayo Imagination.gif
Ayo Imagination.gif

Ayo.gif
Ayo.gif

1/3
NDS-160715 (3).gif
NDS-160715 (3).gif

NDS-160715 (2).gif
NDS-160715 (2).gif

NDS-160715 (6).gif
NDS-160715 (6).gif

NDS-160715 (3).gif
NDS-160715 (3).gif

1/10
P1480014.gif
P1480014.gif

P1470905.gif
P1470905.gif

P1470914.gif
P1470914.gif

P1480014.gif
P1480014.gif

1/13
P1470580.gif
P1470580.gif

P1470584.gif
P1470584.gif

P1470716.gif
P1470716.gif

P1470580.gif
P1470580.gif

1/15
Ayo.gif
Ayo.gif

Imagination.gif
Imagination.gif

Ayo Imagination.gif
Ayo Imagination.gif

Ayo.gif
Ayo.gif

1/3
P1480014.gif
P1480014.gif

P1470905.gif
P1470905.gif

P1470914.gif
P1470914.gif

P1480014.gif
P1480014.gif

1/13

Lr 17 juillet 2015

Vence accueille Stamford

 

« En cette période de turbulence mondiale l’amitié et les échanges entre Européens font plaisir, ils maintiennent les contacts directs entre nos peuples ». Telles sont les premières paroles de Christine Faithy, adjointe déléguée aux associations, en ouverture de la réception en mairie de la délégation anglaise de Stamford.

« Rappelons que Vence et Stamford sont jumelées depuis avril 1978 » précise Sylvie Dusserre, vice-présidente du comité de jumelage de Vence, et de poursuivre « le désir de se comprendre et le plaisir de partager ». Le partage, le maître-mot est prononcé. Toute la raison d’être réside dans ce mot. Les familles d’accueil reçoivent leurs amis d’outre-Manche et partagent leur toit et leur table, leurs mets et leurs distractions.

Cette année, Marina Cipriani, professeur de français à Stamford, est venue avec cinq de ses élèves, un petit coup de jeunesse dans la « british delegation » !

Les responsables vençois du comité de jumelage ont concocté une semaine de visites, soirées et autres distractions comme l’ont fait l’année dernière (et les années précédentes) leurs homologues de Stamford.

Bienvenue à nos amis anglais et bonne semaine !

Marcel Orengo

Le 22 juillet 2015

Jour du Sud

 

Jour Du Sud - Instants Concerts avec Syka James - Lunatik Souk - Soneros Del Caribe

 

(photos et vidéos

Simon Pégurier)

P1480022.gif
P1480022.gif

P1480027.gif
P1480027.gif

P1480043.gif
P1480043.gif

P1480022.gif
P1480022.gif

1/8
P1480077.gif
P1480077.gif

P1480121.gif
P1480121.gif

JDS1.gif
JDS1.gif

P1480077.gif
P1480077.gif

1/11
P1480172.gif
P1480172.gif

P1480219.gif
P1480219.gif

P1480341.gif
P1480341.gif

P1480172.gif
P1480172.gif

1/20

Photos : Simon Pégurier

Le 23 juillet 2015

Plaisirs mitigés d’un spectateur solitaire.

 

Il y a l’avant. Une ville qui bruisse. « Les Nuits du Sud » sont d’abord une ambiance, une attente qui se perçoit dans l’air qui souffle - un peu - dans le soir qui tombe - fatalement -. Les rues vibrent, les gens circulent avec, parfois, un « pliant » sous le bras. Avec, souvent, un sourire d’attente. Visiblement, il se passe quelque chose. Il va se passer quelque chose.

Et puis il y a la place du Grand Jardin. Les gens s’y rencontrent, s’y reconnaissent, s’embrassent : on n’est pas là par hasard, mais par complicité. Souad Massi, Joan Baez, deux sons, deux tonalités, mais une façon d’être. A ne s’y pas tromper, nous allons traverser une nuit saisie par la joie universelle de la musique.

Il y a l’avant, et puis il y a Souad. Autant dire le bonheur, celui de la Méditerranée, apporté par vagues, éclatant d’énergie et de soleil, un sourire en écume.

Un partage radieux.

Un échange heureux.

Un mélange somptueux.

Souad nous vient d’Algérie, d’une famille kabyle modeste.

(...)

Yves Ughes

Arthur H 04.gif
Arthur H 04.gif

Arthur H 01.gif
Arthur H 01.gif

Tiken Jah Fakoly 11.gif
Tiken Jah Fakoly 11.gif

Arthur H 04.gif
Arthur H 04.gif

1/18

Le 25 juillet 2015

Lindigo - Magic System

 

(Photos & vidéos : Simon Pégurier)

Arthur H 04.gif
Arthur H 04.gif

Arthur H 01.gif
Arthur H 01.gif

Tiken Jah Fakoly 11.gif
Tiken Jah Fakoly 11.gif

Arthur H 04.gif
Arthur H 04.gif

1/18
nds 25071501.gif
nds 25071501.gif

nds 25071528.gif
nds 25071528.gif

nds 25071502.gif
nds 25071502.gif

nds 25071501.gif
nds 25071501.gif

1/28

Le 25 juillet 2015

Lindigo - Magic System

 

(Photos & vidéos : Simon Pégurier)

nds 25071501.gif
nds 25071501.gif

nds 25071528.gif
nds 25071528.gif

nds 25071502.gif
nds 25071502.gif

nds 25071501.gif
nds 25071501.gif

1/27

Vence, juillet 2015

Quand les rues vençoises s’animent

Alors que tout semble se calmer, les restaurants ouvrent leurs portes et se remplissent, les murs se rafraichissent, la vie reprend en soirée sous une forme conviviale et moins agitée que dans la journée. Comme il est désormais coutumier de le faire, Vence propose aux passants nonchalants des distractions sur la voie publique, et la possibilité de faire son marché la nuit.

Chaque semaine la fraicheur nocturne attire hommes, femmes et enfants, tantôt pour y voir des Arts martiaux sur la place Clemenceau, tantôt pour profiter des soldes et faire ses choix sans se presser. Les commerçants s’installent dehors, et l’avenue Marcelin-Maurel reprend vie sans le bruit des véhicules, sans risquer de se faire renverser, puisque la chaussée devient piétonne. Des bijoux, des chapeaux, des vêtements, de la musique, des massages… Merci aux commerçants d’offrir au chaland ce moment de détente.

Chaque mardi il en est ainsi de 19 heures à minuit, la cité historique tourne un volet de son histoire, de son commerce, les terrasses offrent à boire et à manger, rappelant à tous que la quiétude attire le monde au-delà des trépignements.  Le Grand Jardin fera exception avec le ramassage des ordures ménagères, un gros camion collecteur de la Métropole se donnant en spectacle une dizaine de minutes.

Nelly ORENGO

mardisDSC02853.gif
mardisDSC02853.gif

mardisDSC02942.gif
mardisDSC02942.gif

mardisDSC02842.gif
mardisDSC02842.gif

mardisDSC02853.gif
mardisDSC02853.gif

1/8

Vence, les 29, 30 et 31 juillet 2015

Jardin sur court

Festival gratuit de courts métrages

La ville de Vence, en partenariat avec le cinéma Casino et l'association Culture et Cinéma, propose une rencontre autour du Film Court en plein air, Place du Grand Jardin, au Coeur de la ville.

 

3 soirées avec 3 thèmes

Mercredi 29 juillet: Musique et Danse

Jeudi      30 juillet: Comédie

Vendredi 31 juillet: Couple et Famille

 

 Les spectateurs étaient invité à partir de 20 h.30 pour attendre la tombée de la nuit en dégustant les spécialités proposées par les commerçants Vençois.

Projection en numérique à partir de 22 heures précises sur un écran gonflable de 10 métres de base.

Un grand moment de convivialité partagé en familles par de 350 à plus de 450 spéctateurs pour la soirée de vendredi.

Le Prix du Public Vençois a été décerné chaque soir:

Mercredi: KWIZ de Renaud Callebaud

Jeudi:       ARRET DEMANDE de Thomas Perrier

Vendredi: PACOTILLE de Eric Jameux                             

André MARIE

 

MERCREDI 29 JUILLET 2015

VENDREDI 31 JUILLET 2015

JEUDI 30 JUILLET 2015

Les 1er, 2 et 3 août

Vence fête la Sainte Élisabeth

 

La tradition de la Sainte-Elisabeth reste bien ancrée dans le cœur des Vençois avec son apéritif d'honneur place Clemenceau suivi du festin des raviolis et du bal. Une nouveauté cette année, les aubades musicales et danses folkloriques à la demande des quartiers avec Lo Cepon, la Brissaudo et le Comité des Fêtes. Le 2 août, sur la place du Grand-jardin, un concert intitulé "Piaf, le spectacle" a attiré un très large public. La chanteuse Anne Carrere a séduit tout le public et les applaudissements ont explosé au fur et à mesure de la soirée.  

Le lendemain la messe en plein air suivi du traditionnel pan-bagnat et du bal à la chapelle Sainte Elisabeth. Devant l'affluence chaque année plus grande, le Comité des Fêtes a préparé pas moins de 563 pan-bagnat !

Les nationalités et les générations se mélangent pour cet élan de festivité et de tradition.

Marcel Orengo

XX Ste Elisabeth (16).gif
XX Ste Elisabeth (16).gif

XX Ste Elisabeth (17).gif
XX Ste Elisabeth (17).gif

CB Ste Elisabeth (2).gif
CB Ste Elisabeth (2).gif

XX Ste Elisabeth (16).gif
XX Ste Elisabeth (16).gif

1/17

Bien plus que des clients, une famille...

Il y a quelques mois, Bichito, la chienne de Jorge, le patron des « Vieux fiancés » nous quittait, partie prématurément à l'âge de 8 ans suite à un accident.

C'est alors qu'un élan de solidarité à envahi la place du Grand Jardin. À l'initiative d'une famille vençoise, passionnée de Teckels et émue par l'histoire de Jorge, Élisabeth et ses deux fils, Erwan et Anaël, ont lancé une collecte afin d'offrir un nouveau compagnon à ce touchant patron de café. Tous les amis et les habitués ont répondu présents. Émilie, l'une des membres du personnel, a passé le mot…

C'est ainsi qu'un nouveau Teckel, la petite Lana, née le 13 mai dernier et tout droit venue d'un élevage de Carcassonne, a rejoint la grande famille des Vieux fiancés en ce mardi 4 août. C'est avec beaucoup d'émotion que tous étaient réunis ce jour-là pour célébrer la nouvelle « coqueluche » du bar.

Nous souhaitons à Jorge et Lana beaucoup de bonheur. Paix à ton âme, Bichito, et longue vie à Lana.

Angie Lollia

Jorge, Lana et les instigateurs.gif
Jorge, Lana et les instigateurs.gif

Certains_des_amis_qui_ont_participé.gif
Certains_des_amis_qui_ont_participé.gif

Jorge, Lana et les instigateurs.gif
Jorge, Lana et les instigateurs.gif

1/2

Le 8 août 2015

Hommage à Roger Belluot

                Une bien triste nouvelle pour commencer l’été ! C'est avec beaucoup de peine et de tristesse que nous avions appris le décès de Roger BELLUOT, adhérent à l’association Lo Cepon. Il était encore présent à nos côtés lors de la fête de la Conque le 4 juillet dernier… Il aimait le vélo, la danse et la musique,  il est venu régulièrement à l’atelier de danses traditionnelles de Lo Cepon et il avait aussi rejoint le groupe de Batucada de Vence… Toujours présent aux manifestations vençoises… Et c’est dans une de ses passions, « le vélo », que Roger a perdu la vie jeudi 9 juillet au matin, faisant un malaise sur la route de La Gaude, au-dessus de La Coupole, là-même où nous lui rendons hommage en ce samedi matin.

                Peuchère !!!  Cher Roger, tu nous manqueras… Adessias… Une pensée à toute sa famille, ainsi qu’à son frère Daniel, lui aussi adhérent de Lo Cepon.

 

Patrick ROUGEOT

Le 9 août 2015

1975-2015, Silk Purse revient

 

Eté 1975, en ouverture du festival de musique à Vence, les Silk Purse donnent un concert à la piscine de Vence. Quatre jeunes musiciens de rock and folk vivant aux USA, dont Christian Vermorel parti à New-York à l’âge de 8 ans avec ses parents pour raison professionnelle du père.

Peu de temps avant cette soirée, partis de Torremolinos en Espagne, ils viennent dans le sud de la France pour une série de concerts à Monaco, Cannes, Antibes… et Vence !

Parmi les groupies, Litza Georgopoulos. Elle les suit pendant tout l’été. En 2013 Litza rencontre Michael à New-York. Il n’a pas oublié cet été vençois et montre précautionneusement les photos de cette aventure à Litza. Cela suffit pour déclencher une idée folle : refaire le même concert 40 ans plus tard. Pendant deux ans Litza monte le projet qui prendra forme ce 13 août 2015 à 22h place Godeau.

Dans notre interview (voir la vidéo) Dany, Michael et Christian reviennent sur leur aventure. Le chanteur du groupe, Robin, frère de Michael, s’en est parti là-haut donner la réplique à Janis Joplin, Jim Morrison, Eddy Cochran et tant d’autres. Les souvenirs reviennent comme celui du départ du train de Barcelone vers Cagnes-sur-mer où, regardant par la fenêtre, les quatre jeunes musiciens voient leurs instruments oubliés sur le quai de la gare. Heureusement ils seront récupérés et expédiés dans notre région.

Aujourd’hui, à St Barnabé, un pique-nique rassemble les amis autour d’une table et, comme dessert, les trois amis interprètent quelques-unes de leurs mélodies. Les années sont oubliées, 1975 est là !

Marcel Orengo

Concert le 13 août à 22h place Godeau

Le 13 août 2015

Unique SILK PURSE

 

Belle soirée de ce jeudi 13 août dans la tiédeur appuyée de Vence, pour un concert offert sur la place Godeau. Après une éclipse de 40 ans, les Silk Purse ont ranimé la flamme du folk-rock avec succès. Pensez donc : ce groupe s’était produit à la piscine en été 1975, et depuis, chacun était reparti vers une autre destinée professionnelle. Dan Caston en Californie, Michael D’Emidio à New York et Christian Vermorel à Vence, tous trois amis musiciens, fondaient respectivement des familles et oubliaient leurs émotions musicales communes.

Mais une petite fée veillait de loin, installée quant à elle à Paris. Cette « groupie » de jadis n’avait rien oublié, et grâce à internet et à la faveur d’un voyage à New York, elle reprit contact avec ceux qu’elle admirait autrefois. Les photos refirent surface malgré le teint jauni, et les souvenirs avec. Alors germa l’idée de refaire un concert à Vence, deux années de préparation et de contacts furent nécessaires, et voilà nos artistes réunis à nouveau pour un concert Collector, tee-shirts et sacs à leur effigie à l’appui. Cette personne grâce à qui tout put se faire, c’est Litza Geogopoulos, déterminée à réaliser le rêve.

Le clocher salua les musiciens toutes les demi-heures, les murs de pierres se teintèrent de jaune, de rouge, de bleu, et toute la place s’emplit de spectateurs de tous âges, assis, debout, attablés ou juste un verre à la main. « Le Michel-Ange » et « Le 2 » ne chômèrent pas, et la fête s’installa rapidement, au son des claquements de mains. Bravo à eux trois, à très bientôt sur scène, merci la mairie, et surtout, merci Litza !

Nelly ORENGO

hLe 14 août 2015

Quand un Moulin passe par les Meules.

[Yves Ughes]

 

Si l’on prête bien attention au sens des mots, il est des rencontres obligées.

Il était ainsi normal et logique que la salle des Meules accueillît l’association Moulin à Paroles, ce vendredi 14 août.

Les mots sont en affinités, et le lieu s’offre fréquemment comme un lieu de rencontres autour de la parole.

 

Nous y avons vécu un bel instant de création verbale, autour du thème « Dire la nuit ».

 

Le principe est riche et actif. Sur un écran bien tendu est projeté un texte poétique. On le lit, on s’en pénètre, on l’assimile, notamment par le rythme donné et la scansion acquise.

Avec la magie technique de l’ordinateur des éléments du vers disparaissent soudain, remplacés par des étoiles de couleurs différentes, marquant ainsi les catégories grammaticales.

 

A la salle, ou à un seul participant, revient l’action de re-composer le texte.

 

Ludique, dites-vous ? Certes et pourquoi pas ?

Map.gif
Map.gif

Map5.gif
Map5.gif

Map1.gif
Map1.gif

Map.gif
Map.gif

1/5

Le 20 août 2015

Conférence Le Corbusier

 

Profitant de l'Hommage National rendu à Le Corbusier à l'occasion du 50ème anniversaire de son décès à Roquebrune-Cap-Martin, la ville de Vence a décidé d'accueillir madame Mylène Glikou, architecte D.P.L.G. et conférencière du Musée National Georges Pompidou au cinéma Casino avec le concours de l'association l'Oiseau Lyre.

Devant un public venu nombreux, Mylène Glikou a pendant deux heures tracé les grandes lignes de la vie, on ne peut plus remplie, de Charles-Édouard Jeanneret-Gris dit "Le Corbusier".

Une vie de passion, de rencontres et de recherches. L'architecte bien sur car l'homme est connu pour être l'inventeur de « l'unité d'habitation », concept sur lequel il a commencé à travailler dans les années 1920, expression d'une réflexion théorique sur le logement collectif. « L’unité d’habitation de grandeur conforme » (nom donné par Le Corbusier) ne sera construite qu'au moment de la reconstruction après la Seconde Guerre mondiale, en cinq exemplaires tous différents, à Marseille, Briey-en-Forêt, Rezé, Firminy et Berlin. Elle prendra valeur de solution aux problèmes de logements de l'après-guerre. Sa conception envisage dans un même bâtiment tous les équipements collectifs nécessaires à la vie — garderie, laverie, piscine, école, commerces, bibliothèque, lieux de rencontre. Mais Mylène Glikou nous parle également du "créateur multiformes" puisque peintre et sculpteur inspiré par les objets du quotidien mais aussi "homme de lettres" terminologie qu'il avait fait mettre sur son passeport en 1930 quand il a été naturalisé Français.

Mylène Glikou a tenu son auditoire en haleine pendant deux heures avec une conférence bâtie autour de grands thèmes de la vie de cet homme d'exception.

Nous vous invitons à découvrir dans notre vidéo la trame de l'exposé de Mylène Glikou.

Marcel Orengo

 

Le 22 août 2015

Trobarea

Un art pour la modernité

[Texte : Yves Ughes  -  Vidéo : France-Hélène]

 

Titre de la manifestation : Trobarea

Sous-titre éclairant : L’art des troubadours, des XII et XIIIème siècles.

 

Qu’est-ce à dire ?

La ville de Vence se replierait donc dans l’enceinte de ses remparts, elle remonterait –loin- dans le passé, comme pour se protéger des tumultes contemporains, comme pour trouver un refuge illusoire dans un Moyen Âge mythifié, enluminé par la patine des siècles.

 

Si la remontée dans le temps est réelle, il ne faut y voir nulle fuite passéiste, mais une haute perception du monde donnée par l’Histoire et qui vient se placer au cœur de la nôtre, au centre de notre modernité.

 

Dans le flyer de présentation Thierry Cornillon écrit : « ces rencontres nous emmènent dans l’Occitanie du Moyen Âge, dans ces cours du sud de la France habitées par la cortesia et la fin’amor. Ecoutez, l’espace d’un festival, l’art des « mots » et des « sons » il y a huit siècles »

 

Nous avons choisi comme « entrée » dans ce festival…le concert de sortie. Il était donné en la cathédrale de Vence, par Cécilia Simonet, Knud Seckel, Olivier Feraud, ce dimanche 23 août de l’an de grâce 2015. 

 

Ce concert était centré sur Pons de Capduelh, troubadour auvergnat qui parcourut la Provence.

Les premières notes sont discrètes. Effleurées, elle se présentent comme une invitation à tendre l’oreille, à faire le vide du tumulte qui est constamment instillé en nous. Puis les instruments s’épanouissent, avec sérénité, et se mêlent aux voix. 

(...)

 

Trob4.gif
Trob4.gif

Trob7.gif
Trob7.gif

Trob10.gif
Trob10.gif

Trob4.gif
Trob4.gif

1/6
Trob9.gif
Trob9.gif

Trob6.gif
Trob6.gif

Trob1.gif
Trob1.gif

Trob9.gif
Trob9.gif

1/4

ANATOLE nous a quittés le 22 août 2014.

 

Un an déjà, le 22 août 2014, nous apprenions la disparition d’une artiste exceptionnelle, Annelies Nelck dite ANATOLE. Les artistes vençois et bien au-delà, ses collectionneurs, les galeristes, les partenaires institutionnels, et toutes les personnes qui l’ont connuee et aimée sont bien tristes.

 

D’origine néerlandaise, juste avant la guerre, elle était venue habiter avec ses parents chemin du Pioulier. Une bâtisse blanche cubique était sa demeure spartiate et son atelier. C’était une femme cultivée et exigente quant à ses oeuvres, pas de facilité dictée par la mode …

 

Son talent et sa créativité se sont exprimés par la peinture, la sculpture, la tapisserie, les arts graphiques. Elle fut l’assistante de Matisse, puis de Dubuffet. Elle a raconté la venue de ses parents à Vence puis sa rencontre avec Matisse dans un beau livre : « L’Olivier du rêve », édité à compte d’auteur. Pourtant, ses souvenirs et témoignages ont été utilisés par nombre d’historiens de l’histoire de l’art !  On peut encore l’acheter à la librairie du château des Villeneuve et au musée Matisse. En 2012, elle a exposé ses œuvres à la chapelle des Pénitents Blancs à Vence avec l’aide pertinente et bienveillante de Vence-Cultures. Maintenant, son fils continue de faire vivre ses créations.

 

Sur la photo : Anatole et J.J. Cary devant la chapelle en 2012.

                                                                                                                          Joy

Le 27 août 2015

Cérémonie de la Libération de Vence

et Tourrettes-sur-Loup

 

Les Villes de Vence et de Tourrettes-sur-Loup et les Associations d’Anciens Combattants rendent hommage aux combattants Vençois, Tourrettans et Américains tombés pour la Liberté.

 

La commémoration de la Libération de Vence s’est déroulée, sur la route de Coursegoules, d’une stèle l’autre. Celle des jeunes Vençois et Tourrettans, celle des trois jeunes soldats américains et, enfin, celle de Joseph Chierico :

 

     Ici fut trouvé le corps de

     Joseph Chierico

     Assassiné par les nazis

     Le 25 août 1944

     A l’âge de 32 ans

     Après avoir été odieusement torturé.

     N’oublions pas.

 

On a beau avoir vu de nombreux films et reportages, l’arrivée des véhicules d’époque ne manque pas de remuer. Les uniformes et les drapeaux nous arrachent au présent et nous projettent, autant que cela est concevable, dans la réalité intense de ces instants de luttes, d’avancées acquises pas à pas, dans la ville et dans les collines, en août 1994. Une marche vers la liberté, qui n’a rien d’abstrait.

 

Et cette plongée nous permet de mesurer la force de l’action. Nous sommes actuellement en paix et en liberté, nous en goûtons quotidiennement les saveurs. Mais il convient de se souvenir que ce dont nous jouissons n’est possible que parce que, efforts, douleurs et morts il y a eu. Notre soleil a pour corollaire un temps de sacrifices et de larmes.

 

Une commémoration n’a rien d’un rituel obligé, tout relève ici d’une inscription dans l’Histoire, dans notre Histoire et dans la reconnaissance du passé, de ces êtres qui n’ont pas hésité à donner leur vie pour des valeurs, le mot « liberté » n’est pas un assemblage de syllabes. Il répond à une réalité et des corps tombés lui donne chair.

 

Les hymnes nationaux américains et français ont matérialisé cette fraternité dans le combat.

 

La seconde partie de l’après-midi s s’est déroulée au monument de la résistance puis au monument aux morts dans le cimetière. Dépôts de gerbes et discours ont émaillé cette cérémonie.

 

Ainsi se rencontrent et se nourrissent les combats passés et la présente construction citoyenne.

 

Marcel Orengo

(D’après un texte de Yves Ughes)

 

Le 31 août

L’Art en Place/s 13e édition

[Texte : Joy]

 

Bien que créée il y a vingt-deux ans en 1993 par Jean-Jacques CARY  sculpteur vençois, la manifestation prévue pour être annuelle n’en  est qu’à sa 13e édition. Pourquoi une telle absence sous la mandature  de M. Marchou ? D’aucuns ou d’aucunes auraient sans doute préféré à  l’époque, une parodie de la place du Tertre …

Avec l’aide de la ville de Vence et de Vence-Cultures, le groupe de  l’Art en Place/s a réuni cette année : 59 artistes contemporains.  Peinture, sculpture, gravure, photographie. Voici la liste des  participants qui ont fait de la place (pour le moins) a de jeunes  créateurs dont c’est la première exposition.

Alberghina – Altmann – Arduin Dumazet – Bagout – Bellier – Belhaj –  Berthon – Boniface – Boson D’Ix – Cagnasso – Camps – Cary – Cat G –  Conzett – Couppey – Darland – Demangeon – Di Giovanni – Dominioni –  Driessens – Fabre – Fillod – Fondacaro – Franta -  Gaillet – Geffray  – Gerbert – Gianella -  Giorgi – Grisoni – Hoedie – Kayetan – Keyser  – Kurjanski – Leprou – Lopez – Mahoud – Maior – Malachina –  Maniouloux – Marty – Maunier – Mauplot – Milewski – M’Line – Naja –  Nivese – Pepin – Poinsard – Richard – Rosiu – Roz – Rway – Sylbe –  Thiry – Tomax Poum – Trufaut – Van Dongen – Van de Velde -

Les œuvres très diverses étaient présentées sous des tentes et des  sculptures structuraient le reste de l’espace …

[...]

art-places-1.JPG
art-places-1.JPG

art-places-2.JPG
art-places-2.JPG

art-places-1.JPG
art-places-1.JPG

1/2

Le 5 septembre.

 

La fête de Ste Colombe

 

En ce début du mois de septembre, comme à l’accoutumée, habitants et amis du quartier de Sainte-Colombe se sont retrouvés dans le pré en face de la chapelle pour célébrer leur sainte patronne.
La fête a débuté par une procession partant de la chapelle au son des galoubets et des tambourins de la Brissaudo. La messe, célébrée dans le pré par le Père Christian Blanc, a été suivie par les chants et les danses de la Brissaudo.

La soirée s'est terminée par un buffet champêtre bien garni où la célèbre brissaudo, pain imbibé d'huile d'olive frotté d'ail et grillé au feu de bois, avait une place de choix.

Jean Seguin

Réunion_Forum_1.gif
Réunion_Forum_1.gif

Réunion_Forum_6.gif
Réunion_Forum_6.gif

Réunion_Forum_2.gif
Réunion_Forum_2.gif

Réunion_Forum_1.gif
Réunion_Forum_1.gif

1/6

Le 8 septembre 2015

Forum des Associations: la préparation

 

Dernière réunion de préparation avant les grands jours. "Les grands jours", car cette année la remise des médailles aux sportifs et aux associations fêtant leur anniversaire de création avec un chiffre rond, se tiendra le vendredi soir à 18h30 à la piscine... si la météo le permet.

 

La météo, grand sujet de discussion de cette réunion car d'elle dépend, en bonne partie, le succès de la manifestation : la remise des médailles comme déjà évoquée mais aussi le défilé du samedi matin, le Triathlon des Minots et le forum lui-même où plus de 200 associations seront présentes sur des stands mis à leur disposition. Mais, rassurante, Leïla Poisbelaud rappelle que "en cas de fortes intempéries le Forum des Associations se tiendra dans le gymnase" non sans quelques perturbations.

 

Ce serait dommage car Leïla Poisbelaud et son équipe de bénévoles ont réalisé un travail remarquable avec toutes les vicissitudes que l'on peut imaginer - telle association vient puis ne vient plus pour, finalement, revenir, telle autre, non inscrite, se décide en définitive à venir, etc.

 

Croisons donc les doigts pour que les nuages aillent opérer ailleurs.

 

Marcel Orengo

 

Les 11 et 12 septembre 

Youri

 

Vendredi et Samedi Vence-Cultures présente : «  Youri » une comédie métapétaoligophysique qui met en scène un couple déjanté et leur enfant adoptif kidnappé sur un parking de supermarché : Youri. Interprétée avec conviction par Agnès, Patrik et Yusuf, la pièce offre des moments d'attendrissement mêlés au registre lyrico-pathétique. Bref si elle ne s'est pas trop ennuyée, votre Courge n'a pas compris grand'chose.

               La Courge

Le 11 septembre 2015

Forum des Associations et Fête du Sport 2015
Remise des médailles aux associations et aux sportifs

 

Nouveauté pour ce 19ème Forum des Associations et de la Fête du Sport, la remise des médailles se tenait la veille du forum à la piscine municipale en présence de nombreuses personnalités dont le champion olympique Alain Bernard.

Champion et élus dont le maire et la conseillère départementale ont tout d'abord remis les "Médailles de la Ville de Vence" aux associations fêtant leur anniversaire de création avec un nombre rond :

 

Cercle des Escrimeurs du Pays Vençois - 20 ANS

Culture et Cinéma - 30 ANS

Vence Volley Ball - 30 ANS

Ecole R.Cocàtre - 40 ANS

Vence Basket Club - 60 ANS

 

Et puis ce fut le tour des 91 champions vençois qui se sont fait remarquer au cours de l'année (voir le tableau).

Un cérémonie très chaleureuse qui s'est terminée autour du verre de l'amitié pour le plaisir de tous.

Marcel Orengo

Le 12 septembre 2015

19ème Forum des Associations

et Fête du Sport

 

Ouvert dès 9h30 et jusqu'à 18h, la manifestation a attiré petits et grands autour des 145 stands. Culturelle, sportive, écologique ou caritative, chaque association présentait son savoir-faire et son programme. Pour 34 d'entre elles le gymnase avait été mis à disposition pour des démonstrations "en vrai" comme le judo, l'escrime, la danse, etc... Certaines même faisaient leur démonstration devant leur stand comme les "Irish Girls" ou "Berlingot".

Et puis à 14h commençait le Triathlon des Minots" pour sa deuxième année : course à pied avec un parcours dans la ville puis à vélo sur le même trajet  et, enfin, nage libre à la piscine communale. A 15h30 remise des médailles à tous les participants et aux vainqueurs filles et garçons.

La pluie tant redoutée par les organisateurs n'était pas au rendez-vous laissant ainsi tout loisir aux promeneurs de passer et repasser devant les stands.

Marcel Orengo

Le 14 septembre 2015

Messe à la Grande Chapelle du Calvaire.

 

Aprés avoir réaliser le circuit des Chapelles, la croix Glorieuse reprend le chemin de la cathédrale.

 

Rendez-vous en 2016 pour un nouveau circuit des chapelles:

PROGRAMME DES FETES DES CHAPELLES

Tous les ans elle assure la survivance des fêtes de quartier avec la participation des associations « la Brissaudo », «  Lo  Cepoun» et le comité des fêtes.

Après les offices pique-nique ou verre de l’amitié.

• Le vendredi saint, départ à 15 heures de la procession, de la chapelle Ste Anne jusqu’à  la grande chapelle du Calvaire.

La croix de procession part symboliquement de la cathédrale le 26 mai et circule de chapelle en chapelle, retour à la cathédrale 14 septembre.

• Mardi 26 mai             18h 30 chapelle saint Lambert.

• Mercredi  24 juin       18h 30 chapelle Saint Raphaël.

• Dimanche 26 juillet  18h 30 chapelle Sainte Anne.

• Lundi  03 aout           18h 30 chapelle Sainte Elisabeth, fête patronale.

Après la messe pan bagna et bal populaire offert par le comité des fêtes.

• Samedi 05 septembre  18 h   chapelle Sainte Colombe. Après la messe le comité des fêtes offre la Brissaudo (pain grillé ail huile d'olive)

• Lundi 14 septembre     18 h  chapelle du Calvaire  fête de l’Exaltation de la Croix ou Croix Glorieuse.                     André MARIE

Le 17 septembre 2015

Remise de diplômes à La Vençoise

 

Sept récipiendaires ont reçu leur diplôme à l’issue d’une formation d’insertion dispensée par l’association « Jobs cuisine Vence » en présence de son président, Michel Vallier, et son directeur général, Jean-Luc Kalfon. A leurs côtés mesdames Anne Sattonnet, conseillère départementale et première adjointe de la ville et Marie-Pierre Allard, adjointe déléguée au tourisme, commerce, développement économique et emploi.

Le chantier d’Insertion auquel ont participé les sept diplômés est un dispositif d’insertion sociale et professionnelle visant à développer les compétences de personnes « de faible niveau de qualification ou en situation d’exclusion sociale et/ou professionnelle » et à revaloriser les personnes bénéficiaires vis-à-vis d’elles-mêmes et de leur entourage. En effet, il assure la mise au travail, le suivi, l’accompagnement et la mise en œuvre de la formation professionnelle de ses salariés. Ces personnes bénéficiaires du RSA ou demandeurs d'emploi sont employées dans le Chantier en CDD de six mois intitulé CUI Contrat Unique d'Insertion.

Marcel Orengo

Le 20 septembre 2015

Une exposition au lavoir de la rue des Poilus.

Ou Le Baptême du Moulin de la Lubiane

 

Jadis, on travaillait son linge sale au lavoir, pas en famille mais en collectivité. A la cadence du battoir, on aimait tailler la bavette. En ce lieu de rencontres s’égrenaient tous les faits et événements du quartier.

De nos jours, les machines lavent nos vêtements tambours battant. Et chacun reste chez soi attendant l’essorage.

Raison de plus pour retrouver ces cœurs qui palpitent encore dans notre ville, notamment ce lavoir  qui est magnifiquement restauré, à la rue des Poilus.

 

Les journées du Patrimoine nous en ont donné l’occasion, en présentant des photos d’André Marie, consacrées à la restauration du Moulin de la Lubiane. Quand le patrimoine s’invite dans un lieu patrimonial, avec un témoignage artistique présentant le travail accompli par des jeunes, ça vaut le détour.

 

Le Moulin de la Lubiane peut se voir du pont Royal, en direction de Saint Jeannet, sur la gauche. Il n’en a pas toujours été ainsi. Naguère, la terre recouvrait l’ensemble, ni mur, ni structure ne pouvaientt laisser penser qu’un moulin ait occupé ce lieu.

Jihel-2.gif
Jihel-2.gif

Jihel-1.gif
Jihel-1.gif

Jihel-3.gif
Jihel-3.gif

Jihel-2.gif
Jihel-2.gif

1/3

Le 11 septembre 2015

Jihel en direct

Le Cinéma Casino ouvre ses portes pour des spectacles qui ne relèvent pas du 7ème art. C'est ainsi que le public peut venir écouter Jihel, auteur compositeur interprète vençois qui, sensible et poète, propose des compositions personnelles dont les titres sont révélateurs : « Des bleus sur ma Terre » - « Le train qui va nulle part » - « Enfant de Lumière » - « Lorsque t'as le corps » - « Petite âme.. »

Accompagné par Laurent à la guitare et Alain à la basse, la petite salle du Cinéma de Vence se trouve finalement bien adaptée à un concert et les auditeurs se régalent. Jihel, chanteur à la fois tendre et engagé, sera de nouveau parmi nous à la Salle des Meules Vendredi le 23 Octobre à 20h30. Venez nombreux !                         

La Courge 

Le 18 septembre 2015

Ouvrage de dames

 

 La Salle des Meules accueille la Compagnie Recto/Verso sous la direction de Coline Chauvin, qui a déjà proposé «  La Nuit des Reines » et deux pièces de Tchekhov pour le festival des Tréteaux de Vence.     

Cette fois, il s'agit d'une œuvre à trois personnages, trois femmes à la fois bigotes et machiavéliques, un vrai régal pour les misogynes et une franche rigolade pour les autres. «  Ouvrage de Dames » est  interprété par Evelyne ( Catherine de Médicis), Dominique et Francette qui campent des figures bien trempées. On me laisse espérer un Feydeau pour les Tréteaux 2016.  Tant mieux !                                    

La Courge

Le 18 septembre 2015

Concert  cathédrale Vence

[Images Jean Seguin - texte : La Courge]

 

 

Archipleine est notre jolie cathédrale en ce dimanche de patrimoine. Il faut dire que Syrinx-Concerts commence fort bien la saison en invitant, avec la complicité des Estivales, l’Orchestre de Chambre du Philharmonique de Nice. Onze musiciens et leurs violons de toutes tailles font vibrer vitraux et spectateurs. Le XIX° siècle est à l’honneur,  à commencer par une « Sérénade pour cordes » d’Edward Elgar, suivie d’une pièce que nos petites têtes blondes connaissent par cœur «  Peer Gynt ».  Pour finir ou presque avec Johannes Brahms. Mais non, ce n’est pas la Symphonie n° 3 , il s’agit d’un « Quintette à cordes en sol majeur » moins connu mais toujours aussi « Brahmsesque.. »   Deux petites cerises pour le dessert ? « Anitra » et surtout une « Polka Pizzicata » de Strauss exécutée…sans archet .   

La Courge

Le 19 septembre 2015

Quand l’Etat nous raconte des histoires de Toto,

Mais pas gaies du tout,

Quelque peu létales même.

[Yves Ughes]

 

Le Père, Monsieur Létal, demande à sa progéniture d’approcher, solennellement, et la main sur le cœur (non loin du portefeuille) il s’adresse à ses enfants en ces termes :  

« Mes fils, vous êtes  grands désormais, l’heure est venue de l’argent de poche. Je vous donnerai régulièrement à l’avenir une somme correcte. Mais vous faudra couvrir les frais quotidiens, repas, sorties…plus quelques autres occasionnés par vos nouvelles fonctions ».

 

Cela s’appelle la décentralisation.

 

Sauf qu’un beau jour, l’argent de poche disparaît, alors que les frais et les charges demeurent.

On pourrait en faire une fable de La Fontaine, mais la situation ne prête pas à rire.

(...)

IMG_0213.gif
IMG_0213.gif

IMG_0329.gif
IMG_0329.gif

IMG_0393.gif
IMG_0393.gif

IMG_0213.gif
IMG_0213.gif

1/3

Le 19 septembre 2015

« Cinéma »,

Quand le théâtre de L’Observatoire, à la salle des Meules,

cultive le rythme exigeant de l’allégresse.

[Yves Ughes]

 

 

Soudainement Shakespeare passe par là, comme en voisin, et il nous affirme que tout est dans « The Globe ». Le nom du lieu dans lequel il présente ses pièces dit tout : l’art dramatique, la tête de l’homme, les formes de l’univers.

 

Ainsi entre-t-on dans cet instant « Cinéma » donné par la troupe de l’Observatoire. La Salle des Meules en a vibré, deux soirées consécutives, ce dernier week-end.

 

« Cinéma », variations sur le cinéma, le septième art, mais le mot doit être pris dans toutes ses acceptions : le cinéma que nous nous faisons, celui que nous donnons à voir aux autres, le cinéma social et le cinéma moral dans lequel on voudrait bien emmailloter nos consciences.

(...)

Le  20 septembre 2015

L'Amant Virtuel

 

de Julien Sigalas avec Julien Sigalas et Irina Gueorguiev de la compagnie Mélancomique.

Ce week-end c'est un habitué des lieux qui occupait le théâtre de L'Avant-Scène à Vence. En effet Jacques, maître des lieux a remercié Julien Sigalas de sa fidélité puisqu'il présente ses pièces régulièrement depuis déjà 10 ans dans cette petite salle si particulière.

Outre le plaisir d'assister à une pièce bien rythmée dans un registre tragi-comique, relatant les malheurs conjugaux d'un couple de trentenaire, le fait que ce face à face se joue à portée de main donne une autre vision du spectacle.

On a réellement l'impression d'être dans le salon de Julien et d'Elodie et d'assister au désagrègement de leur couple sur fond d'amant pêché sur internet.

Cette pièce qui a tout du vaudeville dans son début prend assez vite une tournure malheureuse permettant aux acteurs de montrer l'étendue et le talent de leur jeu. En effet pour tromper l'ennui qui règne en maître au sein de son couple, Elodie décide de s'inscrire sur un site de rencontres sans trop savoir jusqu'où elle est prête à aller.

Triste reflet de notre société où les couples sont condamnés à s'aimer avec passion, sans heurts, sans ennui, sans déceptions. Une société où l'autre doit être l'objet de tous vos désirs, de tous vos fantasmes et répondre à toute vos attentes sous peine de passer à la trappe. Mais comme le répète à souhait le personnage principal "ce n'est pas une histoire de morale, c'est une histoire d'amour"... et de désamour. On rit, on s'émeut et on passe un excellent moment.

Hélène Legris

IMG_4653.gif
IMG_4653.gif

IMG_4656.gif
IMG_4656.gif

IMG_4657.gif
IMG_4657.gif

IMG_4653.gif
IMG_4653.gif

1/3

Le 20 septembre 2015
Vide grenier de l’Association humanitaire Club Nomades

Encore un vide grenier !  OUI ! mais organisé pour une bonne cause ; recueillir des fonds pour les actions caritatives « Du Club Nomades » favorablement connu et estimé à Vence.
C’était aussi par ce beau dimanche ensoleillé sur le parking de La Rousse, la journée du patrimoine, et bien le voilà le modeste patrimoine de notre quotidien étalé sur le sol ou présenté sur des tables encombrées d’objets divers, de vaisselle, de vêtements, de chaussures et autres meubles qui ont connu durant une période la préférence de leurs propriétaires et qui maintenant les offrent à la vente à des prix dérisoires parfois, mais il faut bien se débarrasser, les placards explosent ! et l’on trouve toujours un  
amateur.
Les vêtements pour les enfants et les jouets se vendent bien, les objets de curiosité un peu moins, les temps sont durs. Le vide grenier est un marché très apprécié économiquement, on peut s’y équiper pour pas cher, ainsi un service en porcelaine doré à l’or fin, vendu 40 euros ! Une exposante avait même affiché : « accepte les tickets restaurant » ! tout est bon à la transaction !
D’autres vide grenier sont encore à venir un peu partout, et loin de lasser les visiteurs, ils sont devenus une institution, chiner et marchander, chacun a appris à le faire ! …
JOY

Association humanitaire ; Club Nomades Boulevard Paul André (rempart) à Vence – 04 93 58 90 49 

Le 20 septembre 2015

Fête du Patrimoine

 

Le 20 septembre en sortant du théâtre l'Avant-Scène où je venais de passer un très bon moment en compagnie de la troupe Mélancomique, l'envie m'a prise de flâner et de me laisser porter là où le vent me mènerait à la découverte du patrimoine (que je connais déjà pas mal c'est vrai) vençois. Journée du Patrimoine oblige. Qui sait, au détour d'une rue ou d'une place j'aurai encore pû découvrir quelque trésor caché.

Quelle déception en arrivant devant le château de Villeneuve de constater qu'il était fermé jusqu'au 3 octobre prochain, date à laquelle débutera la nouvelle exposition phare de la saison, "Jalousies", du photographe Adel ABDESSEMED en collaboration avec Jean NOUVEL.

Je continue mon chemin vers la Chapelle des Pénitents Blancs, pour constater qu'elle est close également. Rebroussant chemin, je décide de déambuler dans ma chère cité médiévale qui elle est toujours ouverte et à toujours quelque chose à offrir à qui sait la regarder.

Arrivant passage Cahours, me voilà attirée par un son envoûtant, grave, chaud et plein d'émotions qui ressemble au saxo, mais en plus velouté. Je continue mon chemin et me voilà sur la place Clémenceau.

Réunis autour de la Vençoise, célèbre statue de Ritchie cinq ou six personnes assises écoutent un conteur et une poète-musicienne. J'arrive malheureusement presque à la fin.

Il s'agit de l'histoire de Saïd, qui lorsque je me joins à l'assistance captivée est déjà arrivé à Gênes, parti je ne sais encore d'où (j'apprendrais par la suite qu'il partait de Syrie).

Contée par Y.Vent de la Lune et entrecoupée de poèmes et de morceau de xaphoon  (c'est le nom de cet étrange instrument venu d'hawaï) oeuvres de Loli, l'histoire de Saïd finissant son périple à Vence accueilli par des autochtones lui offrant asile et travail, écrite il y a pourtant quelques temps déjà selon Y.Vent de la Lune, résonne d'une actualité frappante.

Loli et Y.Vent de la Lune seront de la Fête du Pays Vençois ce week-end, 25 et 26 septembre toujours place Clémenceau à 20h le samedi et 16h30 le dimanche. Allez les écouter, la douceur et la gravité de leur conte vous ravira.

Encore sous le charme du conte et du velours du xaphoon, je rentre chez moi, finalement si l'on veut, les journées du patrimoine c'est comme la journée de la Femme, ça devrait être tous les jours.

 

Hélène Legris

Berrier-lesceltes.gif
Berrier-lesceltes.gif

Berrier-lesceltes2.gif
Berrier-lesceltes2.gif

Berrier-lesceltes.gif
Berrier-lesceltes.gif

1/2

Le 21 septembre 2015

Gérard Berrier, Historien-Conférencier Les Celtes

[Bibliothèque Pour Tous de Vence]

Les racines oubliées de l'Occident

 

Qui étaient les Celtes ?

Des barbares grossiers convertis par Rome à la civilisation par la force du glaive, puis par la persuasion ou une aristocratie militaire brillante, conduite par des guerriers, et des chefs spirituels, les Druides, détenteurs d'un savoir que les Romains ont délibérément détruit. Le terme Celte, désigne un nombre important de petits peuples unis par une même culture Il reste peu d'informations sur cette ethnie européenne qui avait développé une culture de qualité, mais qui n'écrivant pas n'a pu résister à la montée du Christianisme.

Une interpénétration entre les deux cultures, celtique et chrétienne, s'est effectuée en peu de générations.

Il nous reste peu d'informations sur les Celtes, heureusement que certains peuples , comme les Gallois et les Ecossais ont conservé des traditions et des mémoires qui nous permettent, en dépit d'immenses lacunes, de reconstituer cette civilisation balayée par l'histoire romaine.

Le 23 septembre 2015

Ouverture de La Boutique des Couvés

 

Mercredi dernier avait lieu  l'inauguration de La Boutique des Couvés 2 place Clémenceau à Vence.

Avec l'aide de Pôle Emploi et de sa couveuse d'entreprises, des artistes/artisans de la région ont mis en commun leurs productions dans cette petite boutique afin de limiter les côuts et de faire connaître leurs produits.

Cinq filles dans le vent qui, fortes de leur savoir-faire, vous proposent de superbes créations.

Riou, de l'Ateliem (ateliem.vence@outlook.com ou sur Facebook) est créatrice de magnifiques  bijoux en argent. Elle crée, répare et travaille sur commande et peut réaliser des pièces uniques pour vous.

Djamilia qui expose déjà aux Petits Tabliers (Restaurant et Café-Poussettes au 7 avenue Marcellin Maurel à Vence) est la maman des Hiboudoux, drôles de doudous tout doux. Elle réalise également des snoods (tubes-écharpes que l'on porte autour du cou), de quoi ravir et tenir chaud à vos têtes blondes.

Carmen tricote de jolis petits chaussons comme en faisait ma grand-mére et comme on en trouve plus. Elle commercialise aussi des tenues de cérémonies (made in France) pour les enfants.

Catie est une véritable dentelière, puisqu'elle crée des luminaires ajourés de toute beauté à base de carton et réalise des meubles dans ce même matériau.

Quant à Edwige, elle est artiste peintre, ses tableaux gais et colorés dans un style naïf sont mis en valeur par la blancheur des murs de la boutique. Elle propose aussi une collection de sacs en tissus peints à la main qui sont tous des modèles uniques.

Bref cette boutique vaut le coup d'oeil, et à l'approche des fêtes de Noël (je sais je suis un peu en avance, ici c'est encore l'été) vous trouverez de jolis petits cadeaux qui en plus de ravir leurs destinataires  font vivre l'artisanat local.

Pour plus d'info sur les couveuses d'entreprises :

http://www.pole-emploi.fr/region/provence-alpes-cote-d-azur//candidat/creation-d-entreprise-@/region/provence-alpes-cote-d-azur/article.jspz?id=6217

 

Hélène Legris

couvés4.gif
couvés4.gif

couvés2.gif
couvés2.gif

couvés3.gif
couvés3.gif

couvés4.gif
couvés4.gif

1/5
2015-09-23 20.43.gif
2015-09-23 20.43.gif

20150923_185726.gif
20150923_185726.gif

2015-09-23 20.55.gif
2015-09-23 20.55.gif

2015-09-23 20.43.gif
2015-09-23 20.43.gif

1/4

Le 24 septembre
Nous avons vu çà

Nous avons vu le panneau, dont la photo est jointe ci-contre, chemin  du Pioulier. En effet, les riverains sont passablement exaspérés,  voire énervés, pour rester poli. Ils se plaignent, et ce depuis des  années, du manque de civisme des automobilistes qui klaxonnent  intempestivement le jour, surtout aux heures de pointe, et même  
parfois la nuit  pour les plus pervers ! …
Le lieu incriminé est un tournant étroit dans un chemin montant,  goudronné en 1964, malaisé, où les bus et les camions ne peuvent  croiser les voitures sans manœuvrer, ce qui provoque énervements,  invectives et « noms d’oiseaux »…
« IL » est promis depuis des lustres de remédier à cet état de fait,  mais rien n’arrive, sinon des accrochages, des pneus crevés, et même  une voiture retournée …
Mais « que font-ils ? » mais qui sont « ils » ? Pour enfin apporter  la réponse à ce problème récurrent. Il n’y a qu’un pas que je  m’abstiendrais de franchir pour jouer la mouche du coche, jugée  légère et inutile dans la fable, alors que les riverains tel le coche  sont perçus comme lourds et revendicatifs ! Il faut inverser les  présupposés !
Le référent de quartier* a transmis une fois de plus les doléances  des consommateurs de boules Quiés, encore une occasion de ne pas  rater le coche…
Et qu’on ne nous reproche surtout pas d’être la mouche du coche !
*Les référents de quartier reçoivent les demandes d’intérêt public  des riverains qui signalent les problèmes à résoudre (autant que  faire se peut), à qui de droit.                                                                    
Joy

Le 26 septembre 2015

La montgolfière, promesse en l’air

 

Quand Éole éternue, les montgolfières se balancent ! En cette belle après-midi pour la fête du Pays vençois, un vol captif au-dessus de Vence devait permettre aux plus courageux de survoler la ville à 40 mètres d’altitude. Tout s’annonçait comme prévu, avec certes quelques nombreux essais infructueux pour gonfler le ballon, trois cordes amarrées à des voitures au sol lestaient la grosse bulle pour limiter son envol. L’instrument des airs prit forme, puis les cinq premiers spationautes se ruèrent sur la nacelle, ne laissant pour rien au monde leur place à quelqu’un d’autre.

Le ballon jaune enflé s’éleva dans le ciel vençois, au milieu des cris d’émerveillement et de joie. Le parking Toreille n’avait jamais vu ça : dix mètres, vingt mètres, peut-être trente mètres de haut… Allez savoir quand on est en bas ! Mais brutalement dans un clac sonore, 44 secondes après le décollage, le dieu des vents souffla si fort dans son éternuement qu’il en propulsa le dirigeable de droite et de gauche, et que l’un des trois mousquetons, sous la pression, céda. Panique à bord quelques instants, descente plus rapide que prévue, le pilote coupa les gaz et direction retour au sol.

L’immense toile couleur soleil s’accrocha au grillage, tel un nuage… Certains spectateurs reculèrent vers le groupe scolaire, mais rassurez-vous : plus de peur que de mal, les responsables de l’entreprise « Azur Provence montgolfières » assurèrent ! Les passagers retrouvèrent le plancher des vaches sans aucune blessure, si ce n’est celle de la fin d’un rêve, trop court, celui d’une belle aventure. Un manège digne des fêtes foraines, et comme le dit en riant l’un des passagers déçus : « pour un prochain baptême, promenade en sous-marin, à hublots ouverts » !

Nelly ORENGO

Le 25 septembre 2015

Courteline à Vence

 

Ce vendredi, les Meules de Vence-Cultures résonnaient de certains accents fin de siècle. En effet , Edouard querelle son épouse Valentine qui dépense trop ! Intemporel ! Ces  quelques scènes, extraites de l'œuvre de Georges Courteline, sont interprétées par  Pascal Boudoux, Dimi de Delphes, Matthieu Fleury pour les messieurs et Maty Marbrier-Diop, Catherine Seguy pour les dames.  La mise en scène est de Dimi de Delphes avec l'aide de Claire-Mireille Soulier.

    FHVF          

Le 25 septembre 2015

Les Ambulants Russes

 

DANS LA DEUXIEME PARTIE DU 19 SIECLE EMERGE UN NOUVELLE GENERATION DE PAYSAGISTES  , LA TERRE RUSSE DEVIENT L’EXPRESSION IDEALE DE LA PEINTURE RUSSE QUI VEUT LIVRER TOUT LE FARDEAU D’UNE NATION .

EN 1863, 14 CANDIDATS REFUSENT DE PARTICIPER AU CONCOURS DE FIN D’ETUDE DE L’ACADEMIE DE SAINT PETERSBURG, ILS S’OPPOSENT A L’ENSEIGNEMENT CLASSIQUE .

ILS VEULENT TRAITER DES SUJETS RUSSES CONTEMPORAINS, CETTE REVOLTE DES 14 OUVRE LA VOIE A UN REALISME NOUVEAU.

C’EST AINSI QUE SE CREE EN 1870 LA SOCIETE ARTISTIQUE DES AMBULANTS RUSSES .

CE MOUVEMENT VA PROPOSER 48 EXPOSITIONS ITINERANTES QUI VONT ROMPRENT AVEC LES PRINCIPES DE L’ACADEMIE .

ILS VEULENT PROPAGER L’ART DANS TOUT L’EMPIRE MAIS LEUR EXPRESSION EST LIMITEE PAR LA CENSURE TSARISTE .

(...)

14.gif
14.gif

16.gif
16.gif

01.gif
01.gif

14.gif
14.gif

1/15

Le 26 septembre 2015

Le festin de la Fête du Pays Vençois

Quand gastro rime avec Dufau.

 

Comme par enchantement ce samedi matin, outre les veaux, vaches, moutons qui avaient investi la place Maréchal Juin, on pouvait admirer l'ondulation de belles truites dans la fontaine du Peyra. Clin d'œil à l'évènement gastronomique organisé dans le cadre de la Fête du Pays Vençois.

En effet notre chef  étoilé Christophe Dufau -  propriétaire des Bacchanales à Vence (247 avenue de Provence) - recevait une bonne centaine de personnes dans la cour de l'ancienne gendarmerie rue Isnard, transformée pour l'occasion en terrasse de restaurant. Mise en bouche visuelle avec au menu Baous sur fond de ciel bleu azur !

Dans une ambiance chaleureuse le repas a débuté avec un beignet de truite et ses petits légumes, un délice de légèreté et de moelleux. Nous nous sommes ensuite régalé d'un stockfish de l’arrière-pays niçois, à base de morue dessalée dont les tripes confites corsaient le jus aux légumes du pays et donnaient toute sa saveur au plat. Oserais-je avouer que, ventre que je suis,  l'on m'a resservi une louche de jus que j'ai terminé comme un potage à la cuillère. Pour ma défense je fus loin d'être la seule à jouer les Pantagruel tant cette sauce a ravi notre gourmandise.

Pour terminer, Dufau nous a surpris comme il sait si bien le faire avec une glace au fromage de chèvre des Courmettes,  adoucie de confiture aux fruits rouges, d'olives sucrées et d'une compotée de kakis. Avec lui, tout ce que l'on croyait déjà connaître de la cuisine provençale est réinventé.

Délice visuel et papillaire, explosion de saveur et surprise totale dans nos assiettes. Bravo chef !

Hélène Legris

 

 

Les 26 et 27 septembre 2015

Fête du Pays Vençois.

Ou

Quand un espace devient corps et âme.

 

On pourrait dire qu’il y en avait pour tous les goûts, et même pour toutes les parties du corps.

Pour tous les sens.

L’ancienne gendarmerie pour la gastronomie et donc le palais, la place Moutet pour les bras et les jambes avec l’ascension d’un mur d’escalade, la danse verticale pour la vue, la petite ferme pour le toucher. Les places Godeau et Clémenceau, pour la lecture et l’émotion, la réflexion.

Sauf que ce constat –cette image-  seraient faux.

 

Car un Pays en fête fonctionne comme un corps, un tout organique, et qu’on ne saurait en séparer les fonctions. Ce qui a prévalu dans cette 2ème fête du Pays Vençois fut l’unité qui s’est établie dans la ville de Vence, comme dans un organisme qui respire et qui vit, dans l’émerveillement d’être, dans la joie du partage.

 

Toutes les villes du Sivom étaient présentes, chacune présentant ses atours, ses attraits. Son patrimoine et son présent fertile. Chaque artère battait son rythme et la Place du Grand Jardin, au cœur de l’action, s’est présentée comme un pôle dynamique et fédérateur. La diversité des  villes a généré l’unité d’un Pays. S’est dessinée, au gré de ces deux jours de fête, un territoire qui cultive sa personnalité. Entre Baous et mer, entre roche et côte, un espace où il fait bon vivre, créer, se retrouver. Un territoire qui se plaît à unir la tradition et l’avenir, les racines et l’ouverture à l’autre, l’arbre et les fruits du ciel.

 

Dès lors la fête a fonctionné comme un métabolisme unissant toutes les fonctions vitales. Le goût entretenant l’esprit, la vue cultivant la découverte, le plaisir de faire, de tourner les pages et de penser, les membres s’appliquant dans le désir de vaincre une ascension, de calculer pour vaincre ses craintes.

 

Pour aller vers les autres, nous avons besoin de nous réaliser. Une ville n’est pas qu’une simple accumulation de rues et de places, un Pays n’est pas qu’une enfilade de villes et de villages. Mais une entité, dans laquelle on se perçoit, dans laquelle on se forge par des sensations et des rencontres.

 

Le Pays Vençois se plaît à cultiver ses valeurs, il nous donne ainsi un espace qui permet l’épanouissement et qui nous donne le goût de vivre ensemble.

 

Il fallait bien une fête pour concrétiser ce qui dans l’air se perçoit.

C’est réalisé, et bien réalisé.

 

Que la vie collective continue  de prendre ainsi forme, pour que l’élan demeure.

Pour que la joie demeure.

 

Pour Vence-Info-Mag.

Yves Ughes

Les 26 et 27 septembre 2015

Le 3ème Rendez-Vous des Editeurs PACA

Ou

Le livre comme pulsation cardiaque de la cité

[Yves Ughes]

 

J’ai toujours été frappé par la place qu’occupe la chronique littéraire dans les magazines hebdomadaires : en fin de publication. Passent tout d’abord les dernières rodomontades de Sarkozy, les ultimes et extrêmes platitudes de F. Hollande, les turpides de untel ou les postures de tel autre. Viennent ensuite les enquêtes de fond, dites sérieuses. Puis l’espace des pages s’ouvre à la « culture » comme dans une démarche obligée et sacrificielle. Puisqu’il faut bien parler « livres », consacrons un appendice à ce supplément d’âme.

 

Dans le cadre de la fête du Pays Vençois les associations « lire à Vence » et « Podio » ont su aller à contre-courant de cette pratique qui vise à ne placer la lecture qu’au rang de la péritonite secondaire. La littérature y a trouvé place au cœur de la ville, dans les pulsations de la Cité. Installé places Godeau et Clemenceau et dans le passage Cahours, le « 3ème rendez-vous des éditeurs Paca », a pu accueillir trente-cinq éditeurs, pendant deux jours de rencontres, d’échanges, de lectures et de partage des œuvres.

(...)

lirevence-1.gif
lirevence-1.gif

lirevence-6.gif
lirevence-6.gif

lirevence-2.gif