La Gaude

2016

Le 10 décembre 2016

Noël Alagauda

Cette année encore La Gaude a célébré les fêtes de fin d’année avec « Noël Alagauda », proposé par la commune et l’association Gaulgauda, présidée par M. Eric Aubertin.

La manifestation a débuté vendredi en début de soirée et a duré tout le week-end.
Au programme : l’arrivée du Père Noël, un marché de Noël, des spectacles variés (concerts, clowns…), des animations pour les enfants, une exposition de santons, des stands proposant divers délices culinaires, la ferme de Laura avec ses moutons, ses chèvres ou encore ses poules, et bien d’autres activités encore, de quoi s’occuper joyeusement pendant les trois jours de fête !  

Une nouvelle fois Gaulgauda et la commune de La Gaude ont su créer une ambiance chaleureuse célébrant la simplicité, le partage et la convivialité.

Isabelle Seguin

Le 19 novembre 2016

 

Ouverture officielle des Vingtièmes rencontres de Jazz

 

Samedi midi, M. Michel Meini, maire de La Gaude, accompagnée de, Vanessa Siegel, conseillère départementale, a officiellement ouvert les Vingtièmes rencontres de Jazz dans les jardins de La Coupole au son de la musique de l’Harmonie Gaudoise.  
M. Alex Benvenuto et M. Christian Depardieu, parrain de l’édition 2016, ont tenus à exprimer  leur satisfaction devant le succès du festival et sa reconduction chaque année.

La cérémonie s’est terminée avec la remise du Trophées du Jazz à Mohamed Beddiar du Méditerranéan Jazz Project par  Roger Drouin conseiller municipal,  et un buffet offert par la commune.

Jean Seguin

Le 23 octobre 2016

Isabelle POILPREZ et Dominique LANDUCCI

mettent la COUPOLE en Verre, en Vert, en Vers…

 

Roger Drouin représentait Michel MEÏNI Maire de la GAUDE pour accueillir dans les murs de La Coupole une belle exposition des deux artistes locaux de notoriété internationale Isabelle POILPREZ et Dominique LANDUCCI.

Une belle complicité entre ces deux artistes retranscrite par la complémentarité du verre maitrisé sous toutes ses formes par Isabelle et la couleur habilement  dosée par Dominique. La transparence de la matière et la subtilité des tons ont séduit un nombreux public qui a pu, avant le verre de l’amitié, apprécier la fusion de l’esprit créatif de ces deux complices dont Dominique, personnage intarissable s’est fait, en vers et en musique, le porte- parole.

Il vous sera possible d’admirer ces œuvres au centre culturel La Coupole jusqu’au 9 novembre.

Maurice ZANELLA

MauZAN (2)

MauZAN (2)

MauZAN (1)

MauZAN (1)

MauZAN (4)

MauZAN (4)

MauZAN (3)

MauZAN (3)

MauZAN (5)

MauZAN (5)

MauZAN (6)

MauZAN (6)

MauZAN (7)

MauZAN (7)

MauZAN (8)

MauZAN (8)

MauZAN (9)

MauZAN (9)

MauZAN (10)

MauZAN (10)

MauZAN (11)

MauZAN (11)

MauZAN (12)

MauZAN (12)

MauZAN (13)

MauZAN (13)

MauZAN (14)

MauZAN (14)

MauZAN (15)

MauZAN (15)

L7 octobre 2016

Exposition de photographies sous-marines

Greg Lecoeur, Witness of nature

 

Le monde sous-marin a toujours suscité la curiosité des hommes. Le mystère des profondeurs et le nombre infini d’espèces marines attirent les passionnés de la mer. Aujourd’hui, plus que jamais, les plongeurs ont la possibilité d’immortaliser des moments et des paysages uniques et de partager leur expérience avec ceux qui restent sur la terre ferme.

Greg Lecoeur, originaire de Nice, grandit «face à la mer Méditerranée». Il lie ses deux passions, la plongée et la photographie, et explore les mers et les océans, un monde qui n’a pas encore livré tous ses secrets et tous ses trésors. Il nous fait voyager, il nous fait prendre conscience de la fragilité des écosystèmes et il nous éduque afin de préserver la biodiversité. La projection du film «Le Plastique Vagabond» commenté par Christian Sardet, chercheur émérite à l’Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer, vient accompagner et compléter cette exposition sur le thème de la mer.

http://www.greglecoeur.com/crbst_72.html

http://planktonchronicles.org/fr/plastique-vagabond-arrive/

Natalia Florescu

Le 20 aout 2016

Soirée de clôture d'été

 

La Gaude fêtait samedi soir la fin des festivités d'été sur la place du Marronnier, aménagée pour l’occasion en guinguette par les bénévoles de l’Association des fêtes et traditions gaudoises, présidé par Eric Durandy.
Afin de sustenter Gaudois et visiteurs de passage, les membres de l’association proposaient à la vente des hamburgers grillés au barbecue et des panisses et de la socca cuits dans le four communal.

 Après un beau feu d'artifice en musique, la soirée s’est poursuivie au rythme des chansons du groupe Arc-en-Ciel.

Isabelle Seguin

 

                              

1er, 2 et 3 juillet 2016
La Gaude version Steampunk !

L’association Gaulgauda, présidée par Eric Aubertin, a proposé pour sa manifestation estivale annuelle un thème original et séduisant : « Le voyage rétro-futuriste de Jules Verne au Steampunk ».

Le steampunk est un mouvement culturel issu d’un courant littéraire apparu à la fin des années 80. Les écrivains K.W. Jeter, Tim Powers et James Blaylock ont initié le genre en créant des romans se déroulant dans un XIXème siècle fantasmé. Jeter aurait, en plaisantant, qualifié leurs livres de « steampunk » en référence au mouvement cyberpunk. Il gardait ainsi  une part de l’esprit punk en l’associant à « steam », autrement dit « vapeur », la source d’énergie emblématique de la révolution industrielle. Le terme est resté et le mouvement a pris de l’ampleur en littérature et a également investi le cinéma, les séries télévisées, les jeux vidéos, les bandes-dessinées, les mangas ou encore la musique.


Le steampunk se définit par un univers rétro-futuriste encré dans une époque victorienne imaginaire où se serait développée une technologie avancée fondée sur la vapeur et la mécanique. Les récits, caractérisés par une atmosphère un peu sombre compensée par des touches d’humour, associent habillement une certaine réalité historique avec de nombreux anachronismes et prennent fréquemment une tournure fantastique (présence d’êtres surnaturels, etc.). Les romans de Jules Verne ou d’H.G. Wells et leurs adaptations cinématographiques, de par leurs intrigues basées sur les progrès futurs de la science, sont bien souvent des sources d’inspiration pour les « Steampunks ».


Mais le steampunk est aussi un mouvement esthétique qui s’affiche principalement dans les costumes et les bijoux confectionnés par les « Steamers » ou « Vaporistes » (noms que se donnent parfois les adeptes du Steampunk). Ils combinent des éléments issus des codes vestimentaires du XIXème siècle (corsets, crinolines, dentelle, haut-de-forme, gilet…) avec des accessoires se référant à la technologie ou la mécanique (engrenages, boulons, rivets, lunettes de protection ou d’aviateur, etc.) et des matériaux « nobles » tels que le cuir, le bois ou le laiton.

L’association Gaulgauda a donc choisi un thème riche et a su l’exploiter avec des expositions, des conférences et de nombreuses activités variées et amusantes.


Le vendredi soir, rendez-vous était donné aux amateurs de steampunk sur la place du Marronnier. Ils ont rivalisé d’ingéniosité et d’élégance en proposant des costumes inventifs dont certains très élaborés. Crinolines, chapeaux, corsets, plumes, jabots, chaines ou encore mécaniques insolites se côtoyaient dans d’heureux mélanges.
À 19h, les « Vaporistes » d’un soir se sont rassemblés pour un défilé qui a parcouru, en musique, les rues du village jusqu’au parking de la Mairie où était organisé le traditionnel banquet. Un concours de costumes, un concert et un bal ont conclu la soirée.

Le samedi et le dimanche, les visiteurs, après avoir déambulé entre les stands présentant divers objets inspirés de l’univers rétro-futuriste, ont pu assister à des conférences sur JulesVerne et sur le steampunk, à des expérimentations scientifiques, à des spectacles théâtraux et à des animations de rues. Ils pouvaient également visiter une reconstitution « son et lumière » facétieuse du Nautilus, le sous-marin de Vingt mille lieues sous les mers.  Des concours plus déjantés les uns que les autres tels le tea-duelling, le lancer de fusée ou encore l’indétrônable course de tonneaux, ont également ponctué ce week-end festif. Enfin, des  baptêmes de montgolfière en ballon captif  permettaient de s’élever quelques minutes à 15 mètres du sol et d’expérimenter de nouvelles sensations tout en appréciant le paysage gaudois. 


Comme chaque année, l’association Gaulgauda et tous les bénévoles se sont investis pour animer le village et offrir aux Gaudois et aux visiteurs de passage une fête conviviale et pleine de charme.

Isabelle Seguin

Photos de Christophe Dentinger 

Vidéos de Jean Seguin

Le 14 juin 2016

INAUGURATION DU PIGEONNIER DE LA GAUDE

 

Les pigeons gaudois vont roucouler d’aise, logés aux frais de la municipalité et de quelques généreux donateurs, à l’initiative de M. Ladrière et son épouse. Ces jeunes retraités se dévouent pour la cause animale depuis plusieurs années, aujourd’hui c’est au tour des pigeons dont la présence est souvent décriée.

Ce pigeonnier répond à tous les critères de l’écologie, tout en s’efforçant de restreindre la prolifération de ce volatile. Mais qu’on se rassure, pas question d’en arriver à la fâcheuse extrémité envisagée un temps à Vence, en les exterminant par le gaz. Les tentatives de distribution de graines propres à les stériliser semblaient a priori une bonne idée, mais les autres animaux à plumes profitent aussi, si l’on peut dire, de la distribution et on imagine sans peine les résultats à moyen terme.

Confié à une société spécialisée qui en a déjà réalisé plusieurs dans le département, cet abri octogonal a un revêtement extérieur en pin de Scandinavie, et intérieur en hêtre de France. Son isolation bénéficie des dernières innovations. La toiture est en zinc vieilli avec un assemblage laissant passer le jour, le tout recyclable. La fiente est récupérée pour le compostage, utilisée par le service « espaces verts » de la mairie. Neuf couples de pigeons blancs vont rester enfermés quatre semaines, puis relâchés, ils vont voler dans un rayon de 500 m environ, attirant les pigeons gaudois dans le pigeonnier. L’efficacité sera facile à contrôler entre les blancs de l’origine, et les autres de couleurs, on connait leur attachement au pigeonnier vers lequel ils retournent toujours.

 

La régulation des naissances se fera de la façon la plus naturelle en retirant une partie des œufs couvés. La nourriture, la régulation et l’entretien se feront par l’employé de la société sous le contrôle de la mairie.    

Raymond Ardisson  

Michel Meïni, maire de La Gaude, et M. et Mme Ladrière à l’origine du projet, ce que rappelle la plaque qui va être apposée sur le pigeonnier

Le 8 juin 2016

28ème anniversaire de l’Eco Musée Vivant

L’Eco-Musée Vivant de Provence fêtait mercredi 8 juin son 28ème anniversaire. Les murs de La Coupole servent de cadre de vie  à diverses espèces vivantes locales : couleuvres, lézards, tortues, crapauds, grenouilles, insectes divers. Des visites éducatives permettent tout au long de l’année aux élèves  du département ainsi qu’aux particuliers de découvrir une partie de notre patrimoine au travers de la faune et de la flore locale. Unique en son genre, ce Musée exerce une médiation éducative et culturelle indispensable et reconnue.

Un grand succès, ce mercredi, pour Adam Schmedes, Président de l’Eco-Musée, qui a projeté à une cinquantaine d’enfants trois films dont il est le réalisateur : 

- La poule et ses poussins.

- La baleine boréale

- Les araignées.

Un goûter convivial a été offert à l’issue de cette projection.

Le programme a continué en soirée, pour les adultes avec la projection d’un film-documentaire sur la vie sauvage dans la forêt norvégienne : « Le grand nord sauvage, la forêt ».Pour finir, un sympathique apéritif dînatoire sur les terrasses de La Coupole a ravi les nombreux spectateurs qui ont salué le caractère culturel et convivial de cette belle manifestation.

                                                     Maurice ZANELLA

Le 3 juin 2016

CHENO EXPOSE à LA COUPOLE

 

Le centre culturel La Coupole accueillait ce vendredi un public avisé venu découvrir les œuvres de CHENO.

Pascale Monrolin, adjointe à la Culture, a su décrire avec poésie  et admiration les compositions de cette artiste Niçoise. L’agencement des sculptures, orchestré par Gilles Faraut,  a permis la mise en valeur de réalisations aériennes, expressives et très originales de l’artiste.

Cheno  possède cette singularité de triturer le métal avec la  finesse d’une dentelière en jouant de textures délicates, de points de fuite, de structures élégantes pour finir en habillant le fer de couleurs harmonieuses.

A la différence des sculpteurs classique, le délié, le subtil, la délicatesse permettent à CHENO de donner au métal une telle finesse qu’il en devient  fragile et presque  transparent. Une parfaite maitrise de la matière à la « baguette magique » de soudeur que vous pourrez  admirer  jusqu’au 21 juin au centre Culture La Coupole.

Maurice Zanella

Le 3 juin 2016

Le Retour de Bâton

 

En ce vendredi de Printemps, le Centre de la Coupole propose un spectacle frais et léger «  Le Retour de Bâton »  interprété par le Théâtre Horizon.  Au village sans prétention, mesdemoiselles rêvent d'une vocation internationale pour le club des Majorettes.

Sous la houlette diligente d'Aliénor, les copines : Rosette la bouchère, Véronique Chanson la postière, Christal la coiffeuse et Hannah du Jydaille se choisissent un gourou : Maître Paul Ochon qui doit les préparer aux Olympiades des Majorettes. Encouragées par le discours lénifiant de Monsieur le Maire de Boulet les Trous,  les voilà sélectionnées pour la finale contre la Chine, La Russie et les Etats-Unis.

Si vous voulez savoir si elles vont gagner, retournez à la Coupole le 15 juin.  Mon ami Alain, vrai maire de Boullay-les-Troux, puisses-tu me pardonner ces quelques lignes joyeusement irrévérencieuses, ô toi qui m'as connu sous mon visage d'autrefois : France-Hélène   aujourd'hui «  La Courge »

Le 28 mai 2016

« Sans la musique, la vie serait une erreur » Frédéric Nietzsche.
soirée du "DERNIER SAMEDI DU MOIS du So What"


Formule consacrée en trois sets. En première partie la COMPAGNIE SO WHAT puis le groupe invité et, pour finir, le bœuf.


La Compagnie So What a présenté un nouveau registre mais aussi d’anciennes compositions du pianiste Henri Roger, ensuite la cave du So What a vibré avec le LUC FENOLI TRIO, avec Luc Fenoli guitares,  Alex Gilly à la basse et Bobby Domi à la batterie.

Ce trio s’est produit  pour la première fois avec un style à mi-chemin entre le Jazz, la pop et le rock. Le plaisir de jouer et de franchir les frontières reste le moteur de cette formation à géométrie variable qui pourra inviter d'autres musiciens à les rejoindre pour partager la scène.
 

Deux rappels et un bœuf endiablé avec les musiciens de la Compagnie So What rejoints en fin de soirée par le bassiste et le batteur de l’orchestre Nabis.
 

Vous retrouverez les musiciens du So What pendant les « Rencontres de Jazz sous les Bigaradiers » qui se dérouleront cette année du 10 au 21 novembre ... à noter sur vos agendas !
 

Et comme chaque dernier samedi du mois, le So What accueillait un peintre et, ainsi, les adhérents du So What ont pu admirer les œuvres de Jeanine Jaubert, élève de l’Ecole des Beaux-Arts de Vallauris, qui a reçu la Médaille « Arts Sciences et Lettres » à Paris en juillet 2015 pour l’ensemble de l’œuvre picturale.

Le 12 mai 2016

Ouverture du Biggy Pizza

 

Après le Biggy Burger situé avenue Marcellin-Maurel à Vence,  Mikael et Florian ouvrent leur second établissement, le Biggy Pizza, sur le parking du stade de foot à La Gaude.

 

Ils proposent un choix de pizzas cuisinées avec des produits frais et cuites au feu de bois. Du mercredi au dimanche soir les gourmands peuvent déguster sur place, emporter ou se faire livrer.

 

Une bonne nouvelle pour les amateurs de cette spécialité culinaire.

 

Le 13 mai 2016

" Equilibre Cavalcade " à La Gaude


Ce 13 mai en soirée un spectacle est organisé par cette association à La Coupole et dans son parc, pour financer ce refuge de chevaux qui après toute une vie au service des hommes sous des exploitations diverses se voient le plus souvent conduits à l’abattoir. 
Une infime partie au moins, grâce à « Equilibre Cavalcade » bénéficieront d’une meilleure fin de vie à la Colle-sur-Loup entretenus par des bénévoles et les parrains et marraines de ces équidés, avant  leur placement  sous contrat d’adoption. Ainsi l’association veillera sur eux tout au long de leur vie. 
Trois heures de spectacle en plein air donc, et en forme d’apéritif dinatoire, avec un copieux buffet autant  salé que sucré assorti de boissons diverses où ne manquait que le vin de La Gaude qui avait fait jadis la renommé de ce petit village  (1). 

Des artistes de rue, danseuses  orientales, indiennes, avec le collectif Tribal Sister, et les associations Ladies Khandroma, 6isansarts, et Spirits of the white unicorm, Presentés par Garine de la Gompagnie Avecunge animaient ce début de soirée. 
Puis confortablement installé dans la salle de spectacle de la Coupole  nous assistons à la deuxième partie, qui n’a rien à envier à la première par sa qualité. Après un diaporama qui va faire défiler sur l’écran les protégés de l’association - de superbes photos de chevaux dues au talent de la photographe  Victoria Weckmann - viendront sur scène plusieurs humoristes. 

Cette soirée d’une qualité presque inattendue va se  terminer avec les comédiens de l’association « Improvisation » d’Antibes, passés maitre dans cet art qui consiste à improviser et jouer selon les directives du public donnant un lieu et une situation.
L’an dernier  l’argent récolté  pour ces spectacles avaient permis d’assurer un mois de foin pour ces heureux rescapés des étals des boucheries chevaline ; ceux qui coulent maintenant des jours heureux dans les environs verdoyants de La Colle. Ne doutons pas que cette année encore les bénéfices de cette manifestation  très courue en assurera autant, sinon plus.

Raymond Ardisson et Emmanuèle Pillard-Le Breton.

(1) Voir la revue « Vence et environs » n°10.

GAULGAUDA 2016

De Jules Verne au SteamPunk

 

Tous les ans, l’association Gaulgauda, présidée par Eric Aubertin, organise une fête estivale et elle en dévoilait le thème ce vendredi.
Cette année, la manifestation transportera les visiteurs au XIXème siècle en s’inspirant des romans de Jules Verne et du mouvement Steampunk. Celui-ci, très présent en littérature, dans le cinéma, etc., met en scène un XIXème siècle imaginaire où la technologie, notamment les machines à vapeur, serait largement développée. Il surfe entre la science-fiction et le fantastique en proposant des machines insolites, des personnages étranges  et une esthétique (notamment vestimentaire) qui lui est propre.

La manifestation se déroulera du 1er au 3 juillet, au programme de cette année : le vendredi soir un défilé en costumes de la Place du Marronnier au village puis un dîner suivi d'un concours de costumes et d’une soirée dansante ;
le  samedi et le dimanche de nombreuses activités :  comédies musicales , duel de thé, du théâtre, une montgolfière, des activités scientifiques, des ateliers de construction, des conférences, un lancé de fusée, une course de tonneaux et bien d'autres animations !

La présentation s'est terminée par un petit sketch comique inspiré des « Voyages extraordinaires » de Jules Verne, et joué par les bénévoles.

Nulle doute que cette année encore, la fête, qui doit son existence et son succès aux nombreux bénévoles et au support de la municipalité et des sponsors, attirera de nombreux visiteurs à La Gaude !

Isabelle & Jean Seguin

Le 22 avril 2016

« LE RECYCLAGE DANS TOUS SES ÉTATS »

l’expo des maternelles

 

Le recyclage permet d’économiser les ressources naturelles, d’éviter le gaspillage et de limiter les pollutions. Les équipes enseignantes des écoles maternelles de Manon des Sources et de La Baronne ont sensibilisé les enfants au fait que l’on peut revaloriser les déchets en changeant tout simplement leur usage - une approche ludique et artistique du recyclage, qui favorise l’expérimentation et la créativité.

 

Les petits artistes ont donné une seconde vie aux objets récupérés du quotidien (bouchons, rouleaux de papier, bouteilles vides, CD, cartons, tissus usagés) et ont créé des tableaux ou des personnages. « Murs fleuris », « Messieurs Récup », « Perroquet », « Le mobile de capsules de café », « Accumulation (à la manière de Mondrian) » - voici seulement quelques titres de cette exposition en couleurs qui prendra fin le 29 avril à La Coupole. Invitée à participer, l’école maternelle Li Parpaïoun de Saint-Jeannet présente un papillon sorti de sa chrysalide, comme un message d’espoir pour un monde meilleur.

Natalia Florescu

Le 17 mars 2016

 

La Saint Patrick à La Gaude

 

La Saint-Patrick est une fête d’origine irlandaise célébrée dans le monde entier. Pour la deuxième année consécutive, l’association Gaulgauda, dirigée par Eric Aubertin, a transformé la chapelle Saint-Ange en pub irlandais afin de fêter dignement ce saint patron. 

Distribution de chapeaux Irlandais, dégustation de bières de toutes sortes, dont la célèbre Guinness,  mais aussi d’un délicieux Irish  stew (ragout d'agneau avec pommes de terre, oignons et carottes dans un bouillon de bœuf) parachevaient cette agréable soirée, animée par le groupe Clochette Shay avec  Julie et Fred.

Un grand succès  pour ce Patrick's day !

            Isabelle et Jean Seguin

Le 11 mars 2016

Expo photos «Regards croisés» et concert: THE LOW BUDGET MEN

 

The Low Budget Men, élu groupe musical de l’année 2012/Radio England_UK, revient sur la scène de la Coupole ayant toujours le même objectif : récolter des fonds pour financer l’achat de défibrillateurs via l’Association 20.000 Vies. Claude Mariottini, le cardiologue passionné de musique rock, joue avec Stéphane Mirc (bass), Marc «Le Shark» Piola Caselli (guitare), Eric Chabaud (batterie) et Doreen Chanter (choriste) qui n’a pas pu être présente ce soir. A l’occasion, le chanteur-guitariste de renommée internationale, Paul Casey, se joint à eux. www.lowbudgetmen.com

Avant ce concert caritatif, le vernissage de l’exposition des photographies montrant des moments inédits de la vie des artistes a réuni les trois photographes (Jean-Louis Lipari, Christiane Rivierakris et Jean-Phillipe Colombie), des notables et des admirateurs. L’exposition est ouverte jusqu’au 17 mars et les clichés sont vendus au profit de l’Association 20.000 Vies, qui est déterminée à promouvoir la diffusion des défibrillateurs en France et à sensibiliser la population aux gestes d’urgence. Dans notre pays, le décès par mort subite est un vrai problème de santé publique. La mort subite représente environ 50.000 cas par an. Le taux de patients réanimés avec succès atteint 3% sans défibrillateur, 30% quand les secours immédiats en ont un à disposition. «20.000 vies pourraient être sauvées tous les ans, c’est le pari de l’association.» - Claude Mariottini. www.20000-vies.com

Natalia Florescu

le 12 mars 2016

 

Rassemblement de chorales amies à La Gaude

 

C'est dans la salle communale que "Lei Bouscarlo", chorale de La Gaude présidée par Georgette Durand, a reçu les chorales: "Lei Cagnenc" de Cagnes-sur-mer,  "L'air de rien" de Saint-Blaise et "La Cyrnos " d'Antibes. Cette manifestation a permis de récolter des fonds pour le CCAS de la Gaude.

Chaque groupe a interprété cinq morceaux issus de leur répertoire allant du classique à la variété en passant par les chants corses. A la fin de la représentation, tous se sont rassemblés sous la direction de Sophie Brissot, chef de cœur, pour un chant commun, avant de se retrouver avec le public autour d'un buffet bien garni.

Isabelle et Jean Seguin

Le 26 février 2016 

« Le principe de réalité »

 

Après «  Le principe de précaution » Jonathan nous explique, détaille et décortique les difficultés d'un intermittent aux prises avec le théâtre subventionné qui parfois n'a rien à envier  au théâtre privé sauf …. sa subvention.

Eh , oui, le principe de réalité,  Tout y passe depuis Irina qui n'est pas la fille de Peter et Daniel qui n'est pas Auteuil, jusqu'à Weber et sa péninsule, Huster et Luchini. Et même la Comédie de Nice. Le spectacle dure deux heures, Jonathan Gainsburger annonce un ouane manchot mais je vous jure qu'il a bien deux bras et qu'il n'occupe pas la scène seul : Anna chante et les deux Fred du groupe «  Le Groupe » ne dorment pas dans les coulisses. Mais il y a aussi Nicolas Sarkozy qui était bien là hier pour parler aux djeun's Deux heures de rigolade durant lesquelles un certain Gilles Faraut s'est bien fait coiffer !!                    

La Courge

Le 26 février 2016

LE PHOTOCLUB FAIT «  FRISSONNER » LA COUPOLE.

 

Ce vendredi le centre culturel de la Coupole ouvrait ses portes aux amateurs d’IMAGES pour le vernissage du traditionnel CONCOURS organisé par le PHOTOCLUB de LA GAUDE.

Représentant Monsieur Le Maire Michel Meïni, Pascale Monrolin, adjointe à la culture, dans son message de bienvenue a défini par une expression poétique les multiples acceptions du thème du concours 2016: « FRISSON ». Un sujet difficile, délibérément choisi par les membres du Photoclub qui depuis des années veulent, au travers de thèmes originaux, sortir des sentiers battus et permettre aux concurrents d’exprimer pleinement leur créativité et leur œil affuté de Photographe.

Le défi a été superbement relevé car les murs de La COUPOLE sont agrémentés d’œuvres remarquables qu’un foule nombreuse est venue admirer. Toutes les facettes du « FRISSON » y sont exprimées que ce soit sur le support humain ou animal, sentimental ou  matériel, réel ou virtuel.

Les artistes ont su faire frissonner les jurés et le public.

 

La Présidente Nathalie CARUHEL a énoncé le palmarès suivant :

Catégorie Enfants : 1er Prix : Rubens BROCCOLICHI.    Le Poulpe.

Catégorie Noir et Blanc :         1er Prix : Luc GOUNAUD.      Fruit Défendu.

                                             2ème Prix : Maurice ZANELLA.     Cheval Figé.

                                             3ème Prix : Jos GUIOT BOURG.    J’ai peur !

Catégorie Couleur :  1er Prix : Marianne DROUET.  Point de vue.

                              2ème Prix : Sandra BROCCOLICHI. Douceur Polaire.

                              3ème Prix : Marie SELLES.  Le Rocher d’Or.

 

L’ensemble des résultats pourra être consulté sur le site du club : http://photoclublagaude.com/

Si votre désir le plus profond est de « frissonner» au vu des œuvres présentées vous pourrez le faire jusqu’au 9 mars prochain en vous rendant au centre culturel La Coupole.                                                                                                                                                                                               Maurice ZANELLA

VENDREDI 18 MARS 19h , SOIREE DE CLOTURE

JOURNEES POET POET

10è EDITION, Entrée libre

 

Laissez-vous surprendre par une soirée insolite au Centre Culturel la Coupole!

Savoureux mélange d’ateliers d’écriture collective, de poésie visuelle et sonore, d’acrobaties à la corde et au cerceau aérien, de photographies, projection, danse transe, musique, arts plastiques et DJ.

 

Un parcours des possibles proposé par 33 artistes 10 ans en 10 minutes Eric Clément Demange, artiste photographe. Installés dans vos fauteuils, vous verrez défiler les photos de Eric Clément Demange retraçant 10 ans de festival. Saurez-vous résumer 10 ans en un seul mot ?

 

Poésie au cerceau : Wanda Manas, artiste de cirque

Poésie à la corde Inbal Ben Haim, artiste de cirque.

Cet amour Delphine Pouilly, danseuse

Sur un poème de Jacques Prévert, les yeux fermés, laissez-vous toucher par la grâce de « Dame Poésie »

 

DJ Welito :

Dans une soirée il y a toujours le moment des slows. C’est à vous !

Le 14 février 2016

 

Fête patronale de la Sainte Apollonie

 Ce dimanche, La Gaude célébrait la fête patronale de la Sainte-Apollonie, organisée par l'association des Fêtes et Traditions Gaudoises.

Le cortège, précédé des quatre porteurs de la statue de la sainte, a débuté la procession en gravissant l’escalier de la montée Sainte-Apollonie au son des galoubets et des tambourins de La Brissaudo. Arrivé devant l’église, il a été accueilli par le joyeux tintement des cloches. L’assistance a ensuite pu suivre la messe, célébrée en l’honneur de la sainte par le Père Gibelin.Après l’office, tous se sont retrouvés pour déguster la Brissaudo.

Isabelle & Jean Seguin

Le 5 février 2016

GALA DES ÉTOILES DU SPORT GAUDOIS 2016

 

Des étoiles scintillent dans le ciel, mais il y en a qui brillent aussi sur la terre. M. Laurent Fugent (adjoint aux sports) a eu l’idée de nous les montrer sur la scène de La Coupole, d’organiser une cérémonie qui rende hommage aux athlètes et aux bénévoles et qui mette an avant la dynamique des clubs sportifs et des associations. Pour cette soirée, l’artiste Jacques Trespaille a créé un trophée original sur lequel est marqué « Sportif gaudois 2016 » - un oiseau stylisé qui a gravé sur sa tête les initiales de chaque récompensé. Dans un climat convivial, avec des numéros de cirque et de danse (Poussière d’étoiles et Gymnastique volontaire), on rappelle la beauté des valeurs du sport, on encourage le développement du sport local, on félicite les meilleurs sportifs et l’ensemble des acteurs qui ont contribué à leur succès.

Natalia Florescu

Le 3 février 2016

Le DARK WEB  « La face cachée de l’Internet »

par CUONG  NGO MAÏ

 

Mercredi 3 février le centre culturel de La Coupole accueillait Cuong NGO MAÏ, animateur de la section Micro-Informatique du Club IBM Multimédia pour une présentation du DARK WEB.

Une assistance nombreuse est venue écouter les propos de ce spécialiste du NET qui a su, au cours de son exposé, nous prouver comment nous sommes surveillés, scrutés en permanence en allant sur le WEB et quelles stratégies développent ceux qui en veulent à notre vie privée pour nous cibler.

Si l’internaute que nous sommes est déjà la cible facile des Hackers sur le DEEP WEB en étant tout simplement à la recherche de précieuses informations légales,  académiques, scientifiques, indispensables à notre  culture ou à la vie de tous les jours, le DARK WEB se révèle être un nid d’activités illégales, d’atteinte à la vie privée, d’arnaques financières, de propagande terroriste etc…

Et Cuong NGO MAÏ de conclure qu’en sous-sol « bons et mauvais » Hackers se livrent une bataille acharnée pour prendre possession ou garder la maitrise du WEB. Espérons que les activités illicites ou criminelles ne prendront jamais le pas sur les justiciers du WEB car une Cyber Guerre pourrait avoir des conséquences désastreuses allant jusqu’à paralyser un pays.

Maurice Zanella

 

Le 29 janvier 2016

« PORTRAITS » - EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES

Un débat éternel : ancien et argentique ou moderne et numérique ? À une époque où tout va très vite, ce qui compte c’est savoir prendre son temps. On se laisse absorber par les portraits photo réalisés par Danielle Androff et Jean-Marie Rivello. On ressent l’intensité des sentiments qui portent la passion pour la photographie dans la voix de Jean-Marie Rivello quand il explique aux visiteurs les techniques du processus photographique: multi-images, superposition avec double révélateur, contraste, grain… À l’opposé de la salle, avec Danielle Androff on découvre la femme dans toute sa splendeur, en mouvement, avec des flous, des poses longues, des superpositions… Un duo inséparable à la vie, mais séparable dans l’exposition : les cadres noirs pour lui, les cadres ivoires pour elle. Séduits par l’art contemporain, ils créent des images qui correspondent au travail des artistes photographiés : Jean-Étienne Marie, Serge Pey, Sacha Sosno, André Verdet, Karlheinz Stockhausen… 

Ce soir, mon vote va pour l’argentique! La Coupole vous invite à découvrir sa nouvelle exposition du vendredi 29 janvier au vendredi 12 février, les samedis et dimanches de 14h à 17 h en présence des artistes. 

Natalia Florescu

Le 16 janvier 2016

Les Vœux du maire et plus...

 

La salle de spectacle de la Coupole était pleine pour accueillir de nombreux élus et représentants des services publics, parmi lesquels Vanessa Siegel, Conseillère départementale, Éric Ciotti, président du Conseil Départemental, Charles-Ange Ginesy, député des Alpes-Maritimes et Louis Nègre, sénateur-maire de Cagnes-sur-Mer, entourés de maires des communes voisines et du Conseil Municipal.

 

En plus de leurs vœux, Charles-Ange Ginesy et Éric Ciotti, tout comme Michel Meïni, maire de La Gaude, sont revenus sur les événements particulièrement dramatiques de l'année 2015. Les baisses des aides financières de l'État ont également été largement commentées.

 

Michel Meïni a rappelé les travaux effectués au cours de l'année écoulée puis a terminé en remerciant les membres du Conseil Municipal.

 

Éric Ciotti termine la matinée avec des questions d'actualité et exprime ses meilleurs vœux pour les Gaudois.

Marcel Orengo

Le 15 janvier 2016

Photoclub IBM expose à La Coupole

 

Ce vendredi, au centre culturel La Coupole, a eu lieu le vernissage de l’exposition du Photoclub IBM Cote d’Azur.

Pascale MONROLIN représentant Monsieur Michel MEÏNI  Maire de La Gaude et Gilles FARAUT ont accueilli les nombreux passionnés d’art photographique venus admirer les œuvres d’une trentaine de photographes dont certaines ont été primées dans le cadre des concours nationaux d’IBM.

Après avoir tiré un bilan positif de l’année écoulée, Christophe DENTINGER, président du club photo, a précisé les objectifs pour l’année 2016 : accroitre la formation technique et artistique des membres du club, participer plus encore aux concours régionaux et nationaux ainsi qu’à ceux de la Fédération Photographique de France, s’ouvrir aux autres clubs régionaux afin d’échanger dans le but de s’enrichir et de progresser dans le domaine de l’IMAGE. Entouré des 75 membres de sa section, ce coach dynamique saura sans aucun doute « booster » ses troupes  pour nous présenter dans les temps futurs une nouvelle exposition de haut niveau.

Vous avez jusqu’ au 22 janvier pour apprécier les œuvres exposées à La Coupole aux horaires d’ouverture du centre culturel.

 Maurice ZANELLA

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015

 

VENCE-INFO-MAG est un journal d'actualité du moyen pays vençois.

Conformément aux dispositions des articles 6-III et 19
de la loi pour la Confiance dans l'Économie Numérique, nous vous informons que :
Le présent site internet est édité par :
L'Association "Vence-Info-Mag", dont le siège est situé :
199 avenue Alphonse Toreille - 06140 Vence - France
Adresse de courrier électronique : utiliser le formulaire de contact  -->
Tél. : 06.09.15.14.98

Directeur de la publication : Marcel Orengo

SIREN : 818 145 930

Hébergement : Wix.com Inc.
PO box - 40190 San Francisco - CA 94140 USA
tel : 1-800-600-0949