Octobre 2016

Vence

 

Le 29 octobre 2016

Marylin, Marylin X,
Marylin again ? Marylin For Ever

Le prénom a été décliné, ce samedi 29 octobre à la médiathèque.
Philip Le Roy était à la manoeuvre. Avec son dernier ouvrage : Marylin X.
Le travail de cet auteur mêle intimement, consubstantiellement, documentation et fiction. Avant de se lancer dans la composition de ses romans, une véritable enquête est menée, dans le réel, qui fait émerger documents jusqu’alors éludés, témoignages enfouis. Quand le sujet du roman explore un domaine particulièrement pointu, comme la religion (et c’est le cas dans La Porte du Messie) , aucune place n’est laissée à l’approximation : Philip Le Roy sollicite alors des entretiens auprès de théologiens patentés. Après quoi, l’invention et la fiction peuvent ouvrir leurs portes, explorant des situations inédites, des possibilités imprévues. Et le mystère du style fait le reste, suscitant le plaisir de lire des romans qui charment et suscitent l’intelligence.

(...)

Le 29 octobre 2016

Des secouristes en action

 

Bouchon monstre sur l’avenue Henry Giraud (route du col de Vence) et l’avenue des Alliés bloquée à toute circulation en ce samedi soir vers 19h.

Des pompiers qui s’activent autour de deux véhicules accidentés à l’angle des deux avenues. Des camions rouges tous feux allumés. Une voie bloquée pour la circulation des voitures de secours sur la descente du col de Vence.

Des personnes inquiètes demandent des renseignements sur la gravité, le nombre de victimes.

La scène est impressionnante de vérité mais ce n’est pas la vérité.

Il s’agit d’un exercice réel, en situation, effectué par les pompiers, plus vrai que vrai. Deux accidentés sont exfiltrés des véhicules avec mille précautions mais toujours avec des gestes précis, coordonnés et sans précipitation.

Dans quelques dizaines de minutes tout rentrera dans l’ordre. Les deux avenues retrouveront leur calme habituel.

Marcel Orengo

Le 29 octobre 2016

Allo-ouine de Vence

Chaude ambiance sur Marcelin Maurel ce samedi avant-veille de Toussaint. Une ribambelle de sorcières, monstres, citrouilles et autres marquises de tous les âges, joyeusement déguisés,  se sont bien amusés, d'autant plus que les commerçants des Vitrines de Vence distribuaient bonbons et sucreries à l'envi.

 

Coloré et animé fut ce samedi,  sous l'oeil bienveillant de la police et les rouspétances habituelles des véhicules bien obligés de ralentir.            

La Courge en fête

L’habitude veut que l’image soit saisie par le regard ; par une démarche novatrice la Galerie Bleue nous invite à faire le chemin inverse.

Allons donc, à rebours, du regard à l’image, en parcourant le chemin de création qui nous est ainsi proposé par “L’Atelier de Photographie Vençois”, sous la direction d’Elisabeth Cholova.

Il faut bien insister ici sur le fait que cette exposition est consacrée à des amateurs. Loin d’être péjoratif ce terme trouve son plein accomplissement quand on parcourt les œuvres exposées. En latin est amator celui qui aime. L’amour de la photographie anime et traverse tous les travaux qui sont offerts à une salle comble et surchauffée en ce soir de vernissage.

Aimer un art est bien, mais il faut aussi se donner les moyens de le cultiver. Là encore, les mots ont leur poids : un atelier donne des outils, apprend à les utiliser. (...)

Le 25 octobre 2016

Du regard à l’image

Une fertile démarche à rebours

Dans un titre, plus qu’ailleurs, l’ordre des mots est essentiel. Leur agencement crée le sens.

A Cuneo

Ils sont ronds, ils sont bons, ils sont chauds

les marrons

 

Cuneo est une ville voisine, une ville-sœur pourrait-on presque dire. Par sa proximité, historique et géographique.

Que l’on parte ainsi un dimanche matin à 7h12 et l’on se gare en plein centre-ville à 10h15. Comme rien n’est jamais innocent en des terres chargées d’Histoire, une place de parking s’offre, rue… Sacco et Vanzetti. Et c’est toute une part de l’Amérique des années 30 qui s’installe, des procès, des accusations d’attentats anarchistes, des révisions, une innocence établie, un poème d’Aragon, une chanson de Joan Baez…On ne peut décidément garer son véhicule tranquillement, sans être secoué par les soubresauts des siècles.

La ville de Cuneo s’offre enfin. Quand on en remonte les artères, des liens se nouent qui viennent de loin…La grande rue est ici un Corso : et voici Corso Nizza, qui se trouve non loin de Corso Francia. Combien d’Italiens de Cuneo ont ainsi franchi le Rubicond séparant de la France ? Combien, poussés par la faim et le désir de travail ont fait ici le premier pas, celui qui précédait tant d’autres les conduisant vers Nice ? Migrants en quête de pain, réfugiés de la famine.

Et Nice fut accueillante, et Cuneo s’en souvient. 

(...)

Le 22 octobre 2016

Lancement du premier marché bio de Vence

Une ambiance conviviale régnait sur la Place du Grand Jardin samedi matin lors de l’inauguration du premier marché bio de la commune par Marie-Pierre Allard, adjointe, et Loic Dombreval, maire de Vence.
Ce marché, organisé par l'équipe municipale, est destiné à s'étoffer au fils des semaines et à former avec celui des produits locaux un ensemble attractif pour la clientèle du bassin vençois. Ce premier jour a été un succès, la fréquentation était telle que les commerçant se sont trouvés à cours de marchandises !

Un buffet  et le verre de l’amitié attendaient les visiteurs  pour fêter cet événement

Texte Isabelle Seguin

Vidéo Jean Seguin.

Le 20 octobre 2016

Réunion préparatoire pour l’organisation du Téléthon en décembre

Malgré un temps peu clément les fidèles de cette œuvre caritative regroupée en association loi 1901  et qui existe depuis 30 ans en France, et 15 ans à Vence,  se sont réunis à la maison des associations.  Danièle Legru coordinatrice Téléthon 06 ouest, Françoise Faity déléguée au sport et à la vie associative, et Leïla Poisbelaud responsable  de la vie associative, présidaient un auditoire principalement composé de présidents ou de  membres de diverses associations vençoises. Ceux qui s’étaient déjà par le passé investis dans cette quête financière à grande échelle dont on connait le but : récolter un maximum de fonds destinés à la recherche, ouvrir la tête des gens et leur cœur, c’est-à-dire leur faire découvrir les maladies rares et leur faire prendre conscience des réalités de la vie quotidienne des malades.   L’an dernier le Téléthon avait rapporté    sur le plan national 1 million 500 mille euros dont 19.356 euros à Vence. 

Ces affections sont dites rares car elles n’affectent que peu de personnes - pour certaines pas plus de deux ou trois patients - mais elles seraient plusieurs milliers, ce qui est absolument vertigineux. Leur rareté fait qu’elles ne sont pas rentables pour les laboratoires pharmaceutiques. Une partie des fonds récoltés permet de financer des laboratoires de recherche pour ces cas.

Réunion donc en forme de veillée d’armes pour inciter chaque participants à en motiver d’autres,  à trouver le plus d’argent possible par les moyens les plus divers. Organisation de spectacles ou de manifestations sportives, ventes, quêtes, tout est bon pour ce marathon de la solidarité. Solidarité avec ceux qui se voient, souvent très jeunes, frappés de maladie.

Raymond Ardisson

Le 15 octobre 2016

1er Forum des métiers

Au gymnase Dandréis, de 9 heures à 13 heures s'est tenu le 1er Forum des métiers organisé par le Conseil Municipal des Jeunes aidé par la Caisse du Crédit Mutuel et l'association PAJE.   

Les collégiens et lycéens ont rencontrés des professionnels vençois de qualité qui les ont conseillés au mieux.

Plus de 70 artisans expérimentés ont participé à l'opération ainsi que le CFA de Carros qui a délivré de précieux conseils.

Rencontrer de vrais artisans et discuter avec eux, c'est quand mieux que de lire des prospectus ou faire des recherches sur internet.

       

André MARIE

Le 16 octobre 2016 EPL

Brocante Téléthon

 

Ce dimanche les Vençois ont été nombreux pour faire de bonnes affaires auprès des brocanteurs et des particuliers proposant un vide-grenier pour lequel les emplacements ont été réservés aux profits du téléthon.

Une bonne action doublée du plaisir de faire de bonnes trouvailles !

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton

Le 15 Octobre 2016

Présentation du livre d’artistes « L’infini visage » 

                                            (Texte à venir)

Le 15 octobre 2016 

LAHNSTEIN am… VENCE

 

 

                Bientôt un demi-siècle de jumelage avec la ville allemande Lahnstein, et toujours autant d’enthousiasme de part et d’autre de la frontière. Une délégation de plus de quarante personnes vient rendre visite aux Vençois, participer à une réunion de Bureau, découvrir les richesses et les vieilles pierres de la ville, participer à une soirée de gala le samedi avec remise de nombreux cadeaux, et où, selon les tables, la langue anglaise s’invite parfois dans les conversations… Puis la messe franco-allemande du dimanche matin clôture le séjour. Cette année, côté allemand, onze nouvelles personnes ont adhéré au jumelage, dont deux jeunes lycéens.

                Le maire Loïc DOMBREVAL - étant absent pour cause d’hommage national aux victimes de l’attentat meurtrier du 14 juillet dernier sur la Promenade des Anglais à Nice - sera dignement représenté par Évelyne TEMMAM et Christine FAITY, Conseillères municipales, pour recevoir une œuvre d’art offerte en main propre par le célèbre peintre allemand Ralph COFFLET.

                Beaucoup de remerciements franco-allemands pour les découvertes, les projets scolaires communs, les échanges en familles, et le constat positif que contrairement à d’autres jumelages celui-ci tient tête au temps qui passe. D’un commun accord depuis plusieurs années, les séjours sont, à Vence comme à Lahnstein, suivis de visites dans les régions alentour. Ce fut le cas en France pour Les Baux de Provence, Lyon, ou Cologne en Allemagne… Et Marseille pour 2016, avec le MUCEM et le Conseil Régional.

Nelly ORENGO

Le 15 octobre 2016

Braderie des commerçants

Ce samedi, dans l'avenue Marcellin Maurel uniquement dédiée aux piétons pour la journée, les commerçants tout comme les amateurs de bonnes affaires étaient nombreux pour ce grand rendez-vous shopping d’automne organisé par « Les Vitrines de Vence ». L’occasion de profiter d’une journée plaisir et promotions en plein air !

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton

Le 15 octobre 2016

Christian Iacono dédicace " Le mensonge ", dernière page vers le bonheur retrouvé !

Ce samedi 15 octobre 2016 à l'Espace Culturel Leclerc place du Grand Jardin, nous avions rendez-vous avec notre ancien maire de Vence, médecin radiologue retraité, accusé à tort à deux reprises d'attouchements sexuels sur son petit-fils âgé de 5 à 8 ans au moment des faits. 

 

Après avoir été condamné à neuf ans de prison en première instance en 2009, puis en appel en 2011, ayant toujours clamé son innocence en assurant que les parents de son petit-fils Gabriel étaient à l'origine de ses déclarations mensongères, Christian Iacono en a fini avec la Justice qui, comme chacun sait, l'a entièrement blanchi de ces terribles accusations, au grand soulagement de sa famille et de ses nombreux amis vençois.

 

Aujourd'hui, comme une dernière page de cette terrible tranche de sa vie, et comme une porte qui se ferme définitivement pour rouvrir celle de l'apaisement et du bonheur, Christian présente à Vence, ville pour laquelle il a tant œuvré, son livre qui raconte son long cauchemar.

 

Un écrivain malgré lui, mais fort bon auteur, dont les écrits se lisent sans pouvoir s'en détacher et que j'ai parcouru avec émotion et empathie.

Une séance de dédicace émouvante, à l'image de l'homme touchant au regard d'un bleu si limpide que presque enfantin et au sourire franc qui a un goût de liberté.

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton 

Le 14 octobre 2016

Bestiaire de métal au collège

Depuis le 1er septembre, les collégiens et leurs professeurs croisent de drôles d’animaux dans l’une des salles du collège de La Sine : sanglier, mouton, chat, souris, chevaux et autres bestioles créées par Paul Esmengiaud, bien connu des Vençois, à partir d’objets métalliques récupérés de-ci de-là.

Vieilles pioches, bêches, maillons de chaînes, tenailles et autre truelles retrouvent ainsi une seconde vie entre les mains de l’artiste. Exposées dans son jardin ou offertes à des amis, ce sont une bonne centaine de pièces que Paul a ainsi créées durant une quarantaine d’années.

Cette exposition est pour Paul une grande satisfaction. Les collégiens ont partagé avec lui sa passion, l’ont questionné longuement sur l’inspiration, la technique et le temps de création.

Une première au collège renouvelée chaque trimestre avec artiste dans le cadre du parcours éducatif artistique et culturel.

Marcel Orengo

Le 14 octobre 2016

L’association « Université dans la vie » présente les peintres sur la Côte d’Azur au XIXe siècle

à la Médiathèque

                On ne présente plus Alex BENVENUTO, le conférencier aux multiples talents et centres d’intérêts, auteur de plus de 15 ouvrages allant de l’économie à la cuisine, avec pour ces deux disciplines deux doctorats. Alex Benvenuto va nous parler de ces peintres natifs d’ici ou venus découvrir notre région, plus de vingt, je ne pourrai pas tous les citer mais vous en présenter quelques-uns. Une conférence illustrée de nombreux clichés.

                Le premier à avoir planté son chevalet sur notre bord de mer, pour un recueil de costumes niçois et de paysages, est Paul-Émile Barberi né en 1775, qui va aussi restaurer les fresques de plusieurs chapelles et ouvrir une école de dessin et peinture gratuite.

                Arrivant  à Nice l'âge de 6 ans en 1850, Alexis Mossa éprouve l'éblouissement que lui avait déjà procuré la lumière de son pays natal. Il fait ses études où sa prédisposition remarquée pour le dessin l'amène à suivre les cours de l’école des Beaux-arts de Paris. Mossa a beaucoup produit, surtout des aquarelles. L’écrivain niçois Raoul Mille estimait qu’il en avait mis sur la toile 300 chaque année, il en aurait signé en totalité plus de 8000.

                Hercule Trachel, lui, est né à Nice le 5 juillet 1820 ; c’est un artiste aux multiples facettes, paysagiste, fresquiste, décorateur, portraitiste, il va jouer un rôle prépondérant dans la vie culturelle de la cité. Il sera également le chroniqueur de l’actualité niçoise pour le magazine  « L’Illustration ». De ses multiples aquarelles, marines, villes et paysages du littoral, plusieurs sont tirées en lithographies et éditées en albums.

(...)

La séance a été suivie d'une conférence débat sur la mer Méditerranée et son sanctuaire Pélagos, animé par Mr Sidois, président de SOS Grand Bleu, de Christian Gilabert, administrateur de SOS Grand Bleu, et de l'Ecologie pour Vence. Débat ou chaque personne qui le souhaitait dans la salle aussi a pu interroger les intervenants et exprimer son sentiment.

 

Une belle soirée riche en émotions d'où l'on ressort à la fois désolés des conséquences du comportement de l'humain vis à vis de notre terre et des autres espèces vivantes et pleins de bonnes résolutions et d'espoir grâce aux efforts et aux victoires des associations écologistes et de la conscience qui semble s'éveiller lentement mais sûrement chez l'humain qu'aucune espèce ne mérite de statut de sous-espèce et que notre salut passe par le respect de notre lieu de vie à tous : Notre planète Terre.

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton 

Le 14 octobre 2016

" L'Odyssée "

au cinéma de Vence nous plonge dans la Méditerranée et bien plus loin encore...

 

Ce vendredi à 10h,  l'Ecologie Pour Vence a organisé la projection du film "L'Odyssée", coécrit et réalisé par Jérôme Salle, au cinéma Casino de Vence, un long et beau film qui retrace la vie de Commandant Cousteau, aussi bien sa vie privée et familiale que son engagement qui était plutôt un challenge personnel et ambitionnel très peu écologique durant la majeure partie de sa vie. 

Un de ses deux fils, Philippe, plus empathique et ayant une conscience écologiste profonde a fait changer la vision de l'homme au célèbre bonnet rouge et l'a convaincu de mettre sa célébrité au profit de la préservation des mers et océans.

 

Le 10 octobre 2016

Bibliothèque pour tous

Conférence de Alex Benvenuto

« Nice 1765.Les tribulations de Tobias Smollett et autres récits de touristes célèbres des 18e et 19e siècles »

 

    Alex Benvenuto a déjà donné cette conférence qui s’inscrit dans les actions de la mission ad hoc pour obtenir l’inscription de la Promenade des Anglais au patrimoine de l’Unesco. C’est Stephen Liegeard qui a inventé la dénomination : « Côte d’Azur ».

    Les écrivains épistolaires et les voyageurs de toutes nationalités ont été les meilleurs agents de promotion de « la Promenade des Anglais » et de toute la Côte d’Azur ».

      Théodore de Banville – Georg Sulzer – Thomas Jefferson – Berlioz – Nietzche – Dumas …     Toutes ces célébrités ainsi que l’aristocratie européenne et russe, venaient pour passer l’hiver sous un climat idéal, pour l’agrément, et soigner sa phtisie.

    Les Niçois n’ont pas toujours été reconnaissants à Tobias Smollett de cette renommée à cause de ses critiques, mais s’ils avaient lu toute sa correspondance, ils se seraient montrés plus indulgents et n’auraient pas écorché son nom sur la plaque de rue qui porte son nom : « Smolett » avec un seul L ! - Tobias Smollett a séjourné deux ans à Nice lors de « son grand tour »

(...)

Le 8 octobre 2016

Semaine Bleue à l'EHPAD La Vençoise

Cette année, la Semaine Bleue, la semaine nationale des retraités et des personnes âgées, avait pour  thème "A tout âge : Faire société ". L’objectif étant d’impliquer davantage les personnes âgées dans la vie sociale, d’intensifier la communication intergénérationnelle et de multiplier les démarches pour éviter l’isolement.

Dans le cadre de cette manifestation, l'EHPAD la Vençoise a organisé plusieurs activités dont, notamment, une visite des locaux de la police municipale avec des explications sur leur fonctionnement et leur rôle dans la cité, une rencontre avec les résidents de l'ONAC avec un concours de gourmandises et de danses, ou encore un spectacle, « Les quatre saisons », donné par la troupe Art Vocal et Harmonie de Serge Serra.

Isabelle Seguin

Le 8 octobre 2016

Freinet 50 ans après

(Texte : Raymond Ardisson

vidéo : Marcel Orengo) 

                Ce huit octobre, l’école que le grand pédagogue a ouverte en 1935 lui rend hommage pour les cinquante ans de sa disparition.

                En ces circonstances, dès le matin autour d’un copieux petit déjeuner offert aux participants accrédités, Aurélie Levet, directrice de l’établissement, souhaite la bienvenue à tous. Puis Anne Sattonnet présente les excuses du maire, retenu par ailleurs, mais qui nous fait savoir par l’intermédiaire de sa première adjointe – par ailleurs vice-présidente du Conseil départemental des Alpes Maritimes - à quel point il est attaché à l’histoire de cette école sur le territoire vençois, partie inaliénable de l’histoire de la ville. Madame Sattonnet nous donne aussi un bref historique  des méthodes éducatives qui, après-guerre, vont connaître un retentissement international : des écoles se construisant dans diverses parties du monde qui appliquent la méthode de celui que l’on appelle là-bas le professeur Freinet.

(...)

Le 6 octobre 2016

QOPAT au "Coin des Arts"

Formes & pigments

Michel Lizzani, artiste connu sous le nom QOPAT (Quand On Passe A Table), présente une sélection de ses œuvres à la galerie de Laurem, «  Le Coin des Arts », dans le cadre de l’exposition «  Formes & Pigments ».
Le peintre et sculpteur au pseudonyme évocateur aime à penser qu’un plat préparé avec cœur renferme une histoire et offre des sensations et des émotions au même titre qu’un tableau. Suivant cette idée, prônant la sincérité et l’authenticité, il travaille le relief et la couleur donnant force et personnalité à ses œuvres. L’artiste cherche avant tout à véhiculer une émotion en touchant un large public.

Les créations de QOPAT sont à découvrir jusqu’au 30 octobre au « Coin des Arts ».

Isabelle Seguin

Le 6 octobre 2016

Réunion préparatoire d'appel à candidature et de réception d'artistes

Ce jeudi soir l'association "Cités des Arts en Méditerranée", présidée par Catherine Ambacher, tenait sa réunion de préparation d'accueil des quatre artistes de l'autre côté de nos rivages.

Dans notre reportage du 26 mai dernier, nous évoquions la signature de deux conventions d’échanges culturels et d’amitié avec les villages de Ein Hod en Israël et de Sidi Bou Saïd en Tunisie et la ville de Vence.

Dans le cadre de ces conventions, l’association « Cités des Arts en Méditerranée » et la ville de Vence ont invité 4 artistes - un plasticien et un musicien désignés par la ville de Ein Hod, un plasticien et un musicien désignés par le Centre des Musiques Arabes et de Méditerranée de Sidi Bou Saïd, pour une résidence d’artistes de deux semaines en novembre 2016 à la Villa le Rêve.

 

Parallèlement, Cités des Arts en Méditerranée et Vence lancent un appel à candidature pour permettre à 4 artistes du pays vençois d’aller en résidence d’artistes à Ein Hod ou Sidi Bou Saïd en 2017.

 

Réunion riche en débats avec un ordre du jour dense. Le point important est le report des candidatures jusqu'au 31 octobre 2017, permettant ainsi aux artistes retardataires de déposer leur dossier en toute sérénité (voir le document ci-dessous).

Les autres points portaient essentiellement sur le budget et les réceptions en présence des artistes. De bons moments en perspective.

Marcel Orengo

Une belle personne nous a quittés


                Cathy DUBOURG-MAURICE, disparue vendredi 23 septembre, laisse un grand vide pour sa famille et ses amis venus nombreux au funérarium. Cathy a formé le vœu que ses cendres soient dispersées dans une jolie petite vallée de l’Ariège, sa terre natale.

                Son absence ouvre pour nous tous une défection injuste, elle était si bonne et si jeune encore. La vie n’avait pas été tendre avec Cathy, une enfance difficile et d’autres épreuves encore… Mais c’était une résiliente. Son énergie et son amour de la vie l’ont portée à l’altérité, la tolérance, l’engagement, le vivre-ensemble, elle ne ménageait pas son dévouement.

                À Vence où elle était connue et appréciée, chacun a pu la côtoyer dans ses activités artistiques, culturelles et pédagogiques auprès des familles et des enfants qui participaient aux diverses activités de l’association « Kreado » qu’elle avait créée. Nous sommes en deuil de Cathy, et nous lui gardons une affection particulière, elle s’est battue avec dignité contre la maladie et a soutenu l’épreuve, consciente jusqu’au bout.

                Notre sentiment de perte est immense. C’est une personnalité positive qui va manquer à la ville de Vence. Nous t’aimons Catherine, Cathy.

                « Est enim magnum chaos » : « En vérité, il est un grand vide »*

* Citation empruntée au romancier Arthur Machen.


Claude JOYARD

[Notre vidéo date de 2013. Nous avions interviewé Cathy lors de la fête d'Halloween réalisée par Kreado à l'école maternelle des Baous. Elle nous avait indiqué que Kreadi signifie "création" en esperanto]

Contre les incivilités, Vence durcit le ton !

 

Parce que les très nombreux Vençois respectueux de leur environnement et de leurs concitoyens sont empoisonnés par quelques-uns qui ne respectent ni leurs voisins, ni la propreté des lieux publics, ni le souhait légitime de chacun de vivre le mieux possible dans notre petite ville où il devrait faire si bon vivre... Le maire, Loïc Dombreval, et son équipe ont décidé de relever leurs manches avec un plan anti incivilités musclé.

 

La prévention: 

Quelques conseils de bon sens à rappeler dans une campagne de communication comportementale auprès de tous en partenariat entre Cannes et Vence en octobre et novembre 2016 renouvelée tous les semestres durant au moins deux ans à l'aide de 250 affiches, 14000 flyers, les médias et réseaux sociaux.

Des actions ambitieuses auprès des enfants sur les temps périscolaires: 

"La propreté dans ma ville : repérer, découvrir la gestion et la mise en valeur des déchets, rencontrer la brigade de l'environnement.

Le bruit dans ma ville: repérer les bruits urbains et scolaires, découvrir le lien entre ces sons nuisibles et les différents problèmes de santé".

Les services municipaux sont mobilisés dans l'utilisation renforcée de la vidéo protection, avec la mise en place d'une brigade environnement avec deux jeunes du service civique dans la lutte sans relâche en particulier contre les déjections canines ( > 450€ ), les dépôts sauvages ( > 450€ ) et encombrants ( > 1500 à 3000€ si récidive ), les excès de vitesse, le non respect des règles de stationnement, les nuisances sonores nocturnes et diurnes, bruits de voisinage, pétarades produits par des pots d'échappement de motos ou scooters.

Les tags ou graffiti pourront être punis jusqu'à 3750€.

Quant aux petits malins qui empoisonnent la vie des riverains en trafiquant leurs scooters et les utilisant comme pseudo preuve de virilité, il fut difficile de savoir à quelle sauce ils (ou leurs parents) vont être mangés mais, au vu de l'agacement de l'assemblée concernant leurs nuisances, j'ose espérer que des mesures efficaces seront annoncées très vite.

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton 

Le 30 septembre 2016

Nice au cœur du conflit entre François 1er et Charles Quint

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015

 

VENCE-INFO-MAG est un journal d'actualité du moyen pays vençois.

Conformément aux dispositions des articles 6-III et 19
de la loi pour la Confiance dans l'Économie Numérique, nous vous informons que :
Le présent site internet est édité par :
L'Association "Vence-Info-Mag", dont le siège est situé :
199 avenue Alphonse Toreille - 06140 Vence - France
Adresse de courrier électronique : utiliser le formulaire de contact  -->
Tél. : 06.09.15.14.98

Directeur de la publication : Marcel Orengo

SIREN : 818 145 930

Hébergement : Wix.com Inc.
PO box - 40190 San Francisco - CA 94140 USA
tel : 1-800-600-0949